Habillage fond de site

Independance Day : Yes, we do !

jeudi 4 juillet 2019

L’Independance Day avait été célébrée en 2017 sur le parking du collège à Mahina. (© archives LDT)

L’Independance Day avait été célébrée en 2017 sur le parking du collège à Mahina. (© archives LDT)


L’Independance Day est la fête nationale américaine. Elle commémore la déclaration de l’indépendance du 4 juillet 1776, vis-à-vis de la Grande-Bretagne. Célébrée à Tahiti, elle permet aux 1 000 Américains présents sur l’île de se rendre aux festivités prévues. Le fenua est marqué par une influence non négligeable de la culture américaine.

Après la Fête de l’autonomie célébrée le 29 juin dernier, place à l’Independance Day aujourd’hui (équivalent américain du 14 Juillet français). Animations et expositions sont alors prévues pour l’événement. Une réjouissance qui traduit la présence d’une culture américaine importante sur le fenua.

Aujourd’hui près de 1 000 Américains vivent sur le territoire. Parmi cette population, 80 % sont Américains de par le droit du sol, ayant donné naissance à leurs enfants aux États-Unis, et 20 % sont des expatriés du continent.

Le tourisme semble également concerné, puisque 70 % des visiteurs sont Américains. La majorité vient de la côte ouest (Californie), la côte est se dirigeant plutôt vers les Caraïbes. Un chiffre non négligeable qui justifie notamment la présence de l’agence consulaire américaine à Papeete.

Fermée en 1966 sous la demande du général de Gaulle, elle a réouvert en 2004. Il permet notamment d’apporter une aide auprès des Américains sur place, que ce soit pour les passeports ou les décès, par exemple. En parallèle, 3 000 à 5 000 touristes américains sont présents en continu en Polynésie française.

Nombreuses sont les personnalités à être venues sur place. On peut citer Leonardo DiCaprio ou Oprah Winfrey. Marlon Brando, l’acteur et réalisateur, les avait précédés dans les années 60 pour le tournage du film “Les Révoltés du Bounty”. Un Hollywood qui n’est pas resté indifférent.

 

“Le Tahitien, c’est un Américain avec un passeport français”

 

De par sa proximité géographique, (8 000 kilomètres entre Tahiti et les États-Unis), le fenua reste sous influence de l’Oncle Sam. Une sous-culture américaine s’est développée et implantée, notamment à travers la jeunesse tahitienne. L’accroissement des multiples offres et produits américains a servi à la diffusion d’une american way of life.

“Le Tahitien, c’est un Américain avec un passeport français”, lâche Christopher Kozely, Consul des États-Unis à Tahiti. Pick-up déambulant dans les rues et drapeaux américains plantés devant les maisons ne passent pas inaperçus.

 

Des réjouissances “made in Tahiti”

 

La fête de l’indépendance américaine sera célébrée ce soir par l’agence consulaire des États-Unis au restaurant de La Plage, anciennement le Coco’s. Les citoyens américains sont invités à venir festoyer, munis de leur passeport pour bénéficier d’offres spéciales sur place, mais tout le monde peut s’y rendre.

Un groupe de blues sera également présent. À l’accoutumée, le haut-commissaire et le président sont invités par le consulat, une restriction budgétaire a cependant été appliquée il y a quelques années. Pour pallier ce resserrement, le gouvernement a prévu pour l’année prochaine une aide financière, qui permettra d’organiser d’une part un événement officiel, et d’autre part davantage de festivités pour le public.

Un public qui n’est cependant pas délaissé. Tahiti Harley Riders expose ce soir, vers 18 heures, motos, 4×4 et autres cylindrés dans le centre ville de Papeete, dans le quartier du commerce. Le club invite tous ses adhérents à venir au rendez-vous.

Les visiteurs auront de quoi se remplir les yeux des 50 étoiles américaines.

 

M.D.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete