Les Kanaks de Nouvelle-Calédonie et les Amérindiens de Guyane, “peuples autochtones” des outre-mer, continuent à subir une marginalisation et un manque d’accès aux droits, dans une France qui ne reconnaît pas formellement ces peuples, déplore la Commission nationale consultative des droits de l’homm
    0
    En continu
      Abonnez-vous pour120 francs seulement sans engagement ! je m'abonne !
          Le vote

          La politique d’immigration de Trump ainsi que les droits d’entrée se durcissent aux États-Unis. Pour vous…

          Loading ... Loading ...
          Edition abonnés
            Société