Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Intempéries – Certains points habituels étaient sous les eaux

lundi 25 avril 2016

Dimanche matin, des trombes d’eau se sont abattues sur le territoire, et plus particulièrement sur Tahiti et Moorea. À Tahiti, plusieurs
points habituels, tels que le rond-point et le tunnel de Paofai, se sont retrouvés sous les eaux.  À Moorea, un violent orage
s’est abattu sur l’île et de nombreuses inondations ont été constatées.

Dimanche matin, des trombes d’eau se sont abattues sur la Polynésie française, et plus particulièrement sur Tahiti et Moorea.
Un peu partout, dès 10 heures, les réseaux sociaux s’enflammaient, témoignant un peu partout des dégâts que créaient les fortes pluies.
Une fois encore, certains points habituels étaient sous les eaux. L’ensemble du quartier Paofai est rapidement devenu une allée d’eau. Et que dire du front de mer, où les travaux un peu partout ont peut-être participé à transformer la quatre-voies en gigantesque piscine ?

Le tunnel s’est très vite retrouvé inondé, mais, chose plus surprenante, la voie de dégagement vers l’avenue Pouvanaa-a-Oopa a, elle aussi, été submergée. Une eau qui s’est enfoncée jusqu’au quartier Paofai.
L’ex rond-point du front de mer, qui doit accueillir après travaux un carrefour de feux rouges, a fini avec plusieurs centimètres d’eau sur son bitume fatigué. Une eau qui s’est enfoncée dans les rues adjacentes, vers la mairie de Papeete, où les habitants pouvaient avoir jusqu’à 10 centimètres d’eau devant leurs portes.

À Tipaerui, comme du côté de l’hippodrome, des coulées de boue se sont produites, mais sans faire de dégâts humains.
Sur la côte ouest, c’est une fois encore l’arrivée dans la commune par la RDO qui s’est retrouvée sous l’eau.
À noter que, cette fois-ci, Punaauia a même eu la visite d’un phénomène météo qui a donné naissance à une forme de soucoupe volante en nuage.
D’après le décompte fait par la brigade des sapeurs-pompiers de Papeete hier, vers 15 heures, ces derniers sont intervenus à quatre reprises, hier.

Les sapeurs-pompiers en intervention

L’une des interventions concernait dans la vallée de La Mission, à cause d’un caniveau bouché par des branchages, de la terre et des détritus.
Une autre intervention était dans un immeuble situé en face du supermarché Cécile. Sur place, les sapeurs-pompiers ont constaté que le parking du sous-sol de l’immeuble a été inondé.
L’autre fait marquant est le tunnel du front de mer, appelé également tunnel Jacques-Chirac, qui a été inondé. L’eau était montée jusqu’à environ 1,5 mètre.
Les inondations n’ont pas fait de victimes dans la capitale. Dans la commune de Pirae, les pompiers de permanence ont indiqué qu’il n’y avait rien eu de particulier durant la journée d’hier.
Idem dans la commune de Arue, où les pompiers de Pirae interviennent en cas d’appel des administrés ou venant des muto’i car la ville de Arue a signé une convention de partenariat avec Pirae pour que les secours s’opèrent aussi dans la commune de Philip Schyle.

Bertrand Prévost
Avec John Hiongue

De nombreuses inondations mais pas de blessés à Moorea

Il était aux alentours de
11 h 30 lorsqu’un violent orage s’est abattu sur l’île de Moorea, provoquant de nombreux éclairs et surtout de très fortes précipitations.
C’est l’ensemble de l’île qui a été touché par le phénomène qui confirme une instabilité atmosphérique qui risque de perdurer encore quelques jours.
Si les dégâts sont relatifs, on note toutefois de nombreuses inondations provoquées par des exutoires inexistants, des caniveaux (privés ou publics) mal-entretenus ou sous-proportionnés, ce qui a eu pour conséquence des débordements parfois spectaculaires, nourris par les pluies diluviennes.
Les pompiers ont été appelés à intervenir dans certaines propriétés, les zones les plus touchées étaient situées sur la côte nord de l’île, ainsi que la côte est avec, comme régulièrement, des débordements provoquant de fortes inondations du côté de Pahani, à Afareaitu.
Pour l’heure, la commune maintient son alerte à vigilance, car, si les grandes eaux sont, semble-t-il, passées, elle recommande à la population de rester sur ses gardes, les services communaux étant, quant à elles, en situation d’alerte.

De notre correspondant
Jeannot Rey

sandrine lecomte
0
0
0

dadi 2016-04-25 15:08:00
il aurait peut être fallu prévoir des évacuations d'eau dans ce tunnel, non?

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete