Intempéries : routes bloquées dans le Gard placé en alerte rouge

    vendredi 10 octobre 2014

    Comptant déjà de nombreuses routes inondées et bloquées, le Gard a été placé vendredi en alerte rouge aux intempéries par Météo-France, qui met en garde contre un nouvel épisode pluvio-orageux. L’Ardèche, la Drôme et l’Hérault, plus épargnés depuis jeudi soir, restaient en vigilance orange jusqu’à samedi. La Lozère a également été placée en vigilance orange à 16H00 par Météo-France.
    Des moyens de secours supplémentaires ont été mobilisés vendredi soir dans le Gard, avec l’envoi de deux nouveaux détachements de militaires de la sécurité civile, soit 200 hommes, portant à 800 les effectifs de secours sur ce département, a annoncé le ministère de l’Intérieur, saluant le fait qu' »aucune victime n’est heureusement à déplorer ».
    « Les précipitations qui ont repris en soirée, après une période d’accalmie, sur une partie du Gard, sont plus faibles que la nuit précédente », indique dans son dernier bulletin Météo France qui annonce « la reprise des précipitations sur Nîmes vers 00h15. »
    Dans la journée, de nombreuses écoles ont été fermées et le ramassage scolaire a été anticipé dès 14h00. « L’accalmie enregistrée en début d’après-midi a permis de s’organiser, notamment en terme de transport scolaire et de renvoyer les enfants chez eux », a précisé le directeur de cabinet du préfet, Christophe Borgus. Cependant, 150 élèves n’ont pas pu rentrer chez eux compte tenu des problèmes de transports. Ils sont pris en charge dans des établissements scolaires à Nîmes et Uzès principalement, a précisé la préfecture.
    Dans le département, dans l’après-midi, neuf ponts et 31 routes étaient coupées, selon la préfecture. Les inondations ont également entraîné l’annulation du match amical entre Nîmes (L2) et l’Olympique Marseille (L1), une rencontre dont les recettes devaient en partie être reversées au profit des sinistrés des intempéries.
    Le trafic SNCF entre Alès et Nîmes est également interrompu et 4 000 clients d’EDF n’ont plus d’électricité, a indiqué la préfecture, précisant que 70 agents sont mobilisés pour rétablir la situation.
    « Dans la journée et dans la soirée, selon la préfecture, les pompiers sont intervenus 445 fois pour mettre à l’abri la population et ont procédé à 147 sauvetages, dont 64 hélitreuillages (personnes secourues en périls imminent) et 502 mises en sécurité (personnes en péril non imminent) par quatre hélicoptères. Un 5e hélicoptère est prêt à décoller depuis Marseille. 34 groupes d’interventions sont sur le terrain dont la moitié sont des pompiers d’autres départements. »
    Dans certains villages, la confusion a régné. A Clarensac, au bord du Rhony, une impasse a été bloquée mais pas les autres routes pourtant toutes submergées. Et plusieurs automobilistes se sont fait surprendre.

    Plus d’électricité et plus d’eau

    A Sainte-Anastasie, il a plu « une grande partie de la nuit », a raconté Denise Tixador, une habitante. « Il n’y avait rien quand je suis rentrée hier soir (jeudi). Moi j’habite en hauteur. Mais ce matin en bas, il y a des caves inondées. Et nous n’avons plus d’électricité et même plus d’eau », a-t-elle ajouté.
    A Sommières, le Vidourle est passé en alerte orange à 16h15. Les commerçants ont tiré leurs rideaux. Et Frédéric Michel, patron d’un restaurant, a anticipé en évacuant les appareils électriques. « On prend nos précautions. On n’a été plutôt épargné jusque-là. Mais la répétition fait peur. C’est la 3e crue en 3 semaines », explique-t-il, s’essuyant le front, en nage.
    En Ardèche, les précipitations ont été fortes avec des cumuls de 60 à 120 mm. Le réseau routier a été légèrement affecté avec, par exemple, un effondrement sur la RD 578 ou quelques coulées de boue. 
    Dans la Drôme, une centaine de clients EDF sont privés d’électricité. Pour cause de terrain impraticable, le match amical entre Evian-Thonon-Gaillard (L1) et Arles-Avignon (L2), prévu hier dans la soirée à Valence (Drôme), a été annulé.
    Enfin, dans l’Hérault, la dépression a frôlé jeudi Montpellier mais s’est rapidement évacuée.
    Plusieurs épisodes orageux ont frappé le sud de la France depuis le début de l’automne. Le premier du 17 au 18 septembre a fait six morts, dont quatre dans un camping de Lamalou-les-Bains (Hérault).

    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete