Interdiction du kit mains libres au volant et baisse du taux alcoolémie

jeudi 18 juin 2015

Le gouvernement mise sur l’entrée en vigueur au 1er juillet de l’interdiction du kit mains libres au volant et de la baisse du taux alcoolémie à 0,2g/l pour les conducteurs novices pour enrayer une mortalité routière toujours en hausse au mois de mai.
En mai, 265 personnes ont trouvé la mort sur les routes de France, soit 5 de plus qu’à la même période l’an dernier (+1,9%), a annoncé jeudi la Sécurité routière. Ce quatrième mois de hausse depuis le début de l’année porte à 1 264 le nombre de morts, 29 de plus que sur les cinq premiers mois de 2014 (+2,9%). 
« Il nous faut aller vite et loin car nous avons une situation préoccupante », a réagi le délégué interministériel à la circulation routière, Emmanuel Barbe.
L’année 2014 a en effet été marquée par la première hausse du nombre de morts depuis 12 ans (3 384, +3,5%) et « le début de l’année 2015 ne dément malheureusement pas cette mauvaise tendance », déplore M. Barbe.
Le gouvernement attend donc beaucoup de l’entrée en vigueur au 1er juillet de l’interdiction des dispositifs sonores portés sur une ou deux oreilles (kit mains libres, oreillette bluetooth, casque de musique) au volant et au guidon, ainsi que l’abaissement du taux d’alcoolémie de 0,5g/l à 0,2g/l pour les conducteurs novices (qui ont le permis depuis moins de trois ans, ou moins de deux ans pour ceux ayant fait la conduite accompagnée et ceux ayant repassé leur permis après avoir perdu tous leurs points).
Ces deux mesures font partie du plan de 26 mesures annoncé en janvier par Bernard Cazeneuve. Comme l’expérimentation de la vitesse limitée à 80 km/h sur certaines routes secondaires, qui elle aussi débute le 1er juillet.
Dans douze jours, on ne pourra donc communiquer au volant que par haut-parleur, sur son téléphone ou via un dispositif intégré à la voiture. En moto, seuls les casques équipés d’un dispositif audio seront autorisés. Toute infraction sera sanctionnée d’un retrait de trois points et 135 euros d’amende.
Avec la généralisation des smartphones, l’usage du téléphone au volant constitue un nouveaux fléau de sécurité routière : rédiger un texto au volant multiplie par 23 le risque d’accident et un accident corporel sur dix est lié à l’utilisation d’un téléphone en conduisant.

AFP

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete