Interrogations après la chute d’un portail d’école, mardi, sur une fillette, à Mahina

    jeudi 19 novembre 2015

    Comment un portail d’école peut-il tomber sur une élève ? Pourquoi la fillette était à l’école à 6 heures du matin ?
    Hier matin, devant l’entrée de l’école Fareroi élémentaire, beaucoup de parents de Mahina se sont questionnés sur les circonstances de l’accident survenu à une fillette de 8 ans. Les faits se sont déroulés vers 6 heures du matin, mardi. La petite fille du quartier de Hitimahana était déjà à l’école, car mardi, il y avait le cross de la circonscription de la côte est.
    Elle avait accompagné sa grand-mère, agent communal affecté dans cette école. Ensuite, les circonstances de l’accident restent encore un peu floues, mais des témoins assurent que c’est bien la petite fille qui a tenté d’ouvrir ce grand portail métallique de l’école.
    L’établissement dispose en réalité de deux portails non cadenassés. Le premier, en bord de trottoir, est ouvert vers 6 heures par les femmes de service, avant qu’elles ne s’affairent au balayage de la cour. Dès 6 heures, les enfants peuvent donc entrer dans une zone protégée, comme un sas, qui les met à l’abri de la circulation. La commune a même posé, sur une partie, une toiture pour mettre les premiers élèves à l’abri de la pluie en attendant que l’école ouvre. Car si le premier portail est ouvert, les enfants n’ont pas encore accès à la cour de récréation.
    Un second portail, non cadenassé non plus, reste fermé, jusqu’au moment où l’équipe périscolaire gère l’entrée des enfants dans l’école, vers 6 h 30. Ils sont dirigés ensuite vers la cantine à l’arrière du bâtiment principal.

    Dysfonctionnement déjà signalé

    Mardi, la fillette a tenté d’ouvrir le second portail, qui lui est tombé dessus. Ce sont des parents qui lui ont porté secours. Très grièvement blessée à la tête, la petite a été évacuée par les pompiers.
    Si la direction de l’école n’a pas souhaité commenter l’incident, on a appris sur place que le portail n’était pas sur son rail ce jour-là. L’école aurait déjà signalé ce dysfonctionnement.
    Par ailleurs, il manquait un tube de guidage, qui aurait peut-être pu éviter une nouvelle chute du portail, car cela serait déjà arrivé. Hier, les équipes techniques ont installé deux poteaux de guidage pour que l’incident ne se reproduise pas.
    À la 9e circonscription pédagogique, peu d’informations ont filtré. En l’absence de son inspectrice, on a indiqué que le service attendait le rapport du directeur d’école. La ministre aurait seulement appris l’accident au journal télévisé du soir.
    Les informations sur l’état de santé de la fillette étaient hier aussi contradictoires. On se voulait rassurant d’un côté, mais certains proches semblaient encore très inquiets. L’enfant aurait eu trois points de suture à la tête et passé un scan-
    ner.
    Hier matin, la fillette était toujours en observation à l’hôpital de Taaone. L’enquête de gendarmerie est toujours en cours. K

    J-L.M.

    Lire aussi l’interview de maire de Mahina dans La Dépêche de Tahiti

    mana 2015-11-19 13:01:00
    du bon travail de maintenance....encore un qui prends son travail a coeur....
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete