Irak : La France renforce son dispositif militaire avec trois Rafale et une Frégate

    mercredi 1 octobre 2014

    La France a décidé mercredi de renforcer son dispositif militaire pour lutter contre les jihadistes du groupe État islamique en Irak, en envoyant trois Rafale supplémentaires et une frégate anti-aérienne dans la région.
    « Le dispositif français sera ainsi porté à neuf Rafale, un avion de patrouille Atlantique 2 et un avion ravitailleur C135-FR », déployés sur le base française d’Al Dhafra aux Emirats arabes unis, a annoncé l’état-major des armées dans un communiqué.
    Le renforcement du dispositif français avait été annoncé à la mi-journée par la présidence de la République, à l’issue d’un Conseil de défense. Outre l’envoi dans les prochains jours de trois nouveaux Rafale, une frégate anti-aérienne sera déployée dans le golfe arabo-persique, précise l’état-major. La participation des officiers de liaison français au sein des structures de commandement de la coalition internationale, conduite par les États-Unis, dans le Golfe sera également renforcée.
    Ce renfort « vise à densifier le soutien aérien apporté aux forces irakiennes, en terme de renseignement et de reconnaissance armé », indique l’état-major. Il doit également permettre « de disposer d’un moyen naval capable de participer, en coordination avec nos alliés, au contrôle aérien de l’ensemble des moyens présents sur zone ».
    Les missions françaises de reconnaissance ou de frappes aériennes des objectifs du groupe Etat islamique en territoire irakien partent de la base d’Al-Dhafra, où six Rafale étaient jusqu’à présent déployés. Les avions français conduisent quotidiennement des missions de reconnaissance pour « cartographier » les positions de l’EI en Irak, mais ils n’ont jusqu’à présent frappé qu’à deux reprises des cibles des jihadistes.
    L’état-major et les responsables de la Défense avaient jusqu’à présent estimé que le dispositif en place était suffisant pour remplir les missions qui leur étaient demandées.
     

    Soutien renforcé aux forces au sol

     
    « La France poursuit son action en Irak, conformément à la demande des autorités irakiennes, afin d’affaiblir les mouvements armés terroristes présents sur le territoire et de permettre aux forces irakiennes de restaurer la stabilité et la sécurité dans le pays », avait rappelé l’Élysée dans un communiqué. Elle continuera, selon la présidence, « de se mobiliser en étroite coordination avec l’ensemble de ses partenaires impliqués dans une coalition qui s’élargit ».
    L’entourage du chef de l’État avait précisé que le renforcement du dispositif se ferait « par tous les moyens et dans tous les domaines afin d’être efficace et d’atteindre les objectifs fixés ».
    L’aviation française participe depuis le 15 septembre aux missions de reconnaissance et aux frappes en Irak, dans le cadre de la coalition internationale contre les groupes jihadistes. Ces missions sont conduites en contact permanent avec le centre opérationnel aérien américain d’Al Udeid (CAOC) au Qatar, où des officiers français ont été insérés.
    Plusieurs pays européens – la Grande-Bretagne, la Belgique, le Danemark… – sont venus étoffer la coalition et ont envoyé ces derniers jours des avions de chasse dans la région pour participer aux frappes aériennes. 
    Selon un responsable de la Défense, Paris entend par ailleurs renforcer son soutien aux forces au sol, notamment aux combattants du Kurdistan irakien. Paris livre de l’armement, en particulier des mitrailleuses 12,7 mm, aux combattants kurdes et participe à leur formation au Kurdistan irakien.
    « La France continue par ailleurs à soutenir par tout moyen l’opposition démocratique en Syrie« , souligne l’Élysée qui rappelle aussi que « les mesures de protection de notre territoire ont été renforcées dans le cadre prévu par le plan Vigipirate ».
    « Elles feront l’objet d’une évaluation constante et leur niveau sera adapté à l’évolution de la situation », précise-t-il, ajoutant que les ressortissants français « à l’étranger peuvent également compter sur l’accompagnement des services de l’État ».

    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete