Isepp – Les étudiants imaginent l’avenir du fenua

    lundi 11 avril 2016

     Les étudiants en troisième année de licence information et communication de l’Isepp ont organisé, samedi dernier, le Young Tahitian Leaders. Cette manifestation visait à mettre en avant les talents des jeunes d’aujourd’hui, qui imaginent déjà le fenua de demain.
     Exposition artistique, défilé de mode, jeu virtuel, végétalisation architecturale, ateliers écocitoyens, courts-métrages… Divers projets ont été mis en avant durant la matinée.
    Bientôt, des murs végétaux couvriront les façades de tous les immeubles de Papeete, suggèrent les étudiants en troisième année de licence information et communication de l’Institut supérieur de l’enseignement privé de Polynésie (Isepp).
    Pour se faire entendre du public et des autorités, samedi dernier au matin, ils ont organisé le Young Tahitian Leaders, l’événement des jeunes Polynésiens d’aujourd’hui qui seront les dirigeants de demain.
    “L’événement a pour objectif de présenter la vision des jeunes sur le thème de la Polynésie de demain, décliné en trois sous-thématiques : l’environnement, la modernité et la culture.

    Des “idées pour un avenir meilleur”
    Les étudiants, futurs acteurs du fenua, ont voulu prendre part activement à ce projet et démontrer concrètement leurs idées pour un avenir meilleur.
    La matinée de samedi dernier a rassemblé de jeunes artistes et créateurs locaux, ainsi que des professionnels sélectionnés par les étudiants”, explique l’une des chargées de communication de l’événement, Laurette Wan.
    Jeu pédagogique virtuel sur le Green World, démonstration de végétalisation architecturale, stands d’informations et ateliers écocitoyens, défilé de mode sur les tenues vestimentaires d’hier, d’aujourd’hui et de demain, diffusion de deux courts-métrages, chants et danses, cette matinée a été riche en enseignements divers.
    Une exposition d’art accueillait également six jeunes artistes locaux de 21 à 24 ans, qui ont voulu communiquer leur vision de la Polynésie de demain à travers leurs créations personnelles.
    La ministre du Travail, de l’Emploi et de la Condition féminine, Téa Frogier,  est restée durant toute la matinée aux côtés des étudiants.
    Cette manifestation était une première pour l’Isepp, qui vient d’ailleurs de voir une nouvelle directrice, Sarah Lii, nommée à la place de Hina Crépin-Louison, partie en décembre dernier et aujourd’hui directrice du Sefi.

    De notre correspondant J.H.

    Sarah Lii Directrice de l’institut depuis le 31 mars : “Je cumule deux fonctions, à l’Isepp et à la direction de l’enseignement catholique”

    Que pensez-vous de l’événement Young Tahitian Leaders ?
    L’événement est un grand signe d’espoir pour l’avenir de nos jeunes, une preuve de leur capacité de création, et l’Isepp est partenaire dans ce genre de formation. En plus, ce projet est évalué ce semestre pour les étudiants de troisième année en licence information et communication.

    L’Isepp, c’est combien d’étudiants ?
    Nous sommes à 210 étudiants, toutes filières confondues.

    Quelles sont les nouveautés attendues à la prochaine rentrée des classes ?
    On va ouvrir la première année de sciences de l’éducation afin de former des étudiants polynésiens aux métiers de l’éducation en général, le but étant d’aller jusqu’en master. Pour les filières qui existent déjà, on les garde, rien ne change.
    Vous prenez la tête de l’institut alors que vous travaillez déjà à la direction de l’enseignement catholique…
    Depuis le 31 mars, je cumule les deux fonctions. Je suis directrice pédagogique au sein de la direction de l’enseignement catholique et, maintenant, je suis également directrice de l’Isepp. Tous les matins, je suis à l’institut, et tous les après-midi, à la direction de l’enseignement catholique.

    Avez-vous déjà dirigé un établissement scolaire par le passé ?
    J’ai été adjointe de direction à l’école primaire Fariimata mais aujourd’hui, c’est un grand challenge pour moi. J’estime que ça vaut la peine d’occuper ce poste pour le développement de l’enseignement catholique en Polynésie. En ce moment, je prépare aussi un doctorat en sciences de l’éducation.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete