Habillage fond de site

Ivre, il a un accident de voiture et usurpe l’identité de son cousin

mardi 13 juin 2017

tribunal

Pas de clémence pour l’homme arrêté pour la 6e fois sans permis de conduire : il écope de 15 mois de prison ferme avec maintien en détention. (© Claire Allavena)

À la barre du tribunal correctionnel, hier, un mot a résonné pendant les deux heures d’audience : récidive. Six fois déjà que Jean-Pierre, 24 ans, est arrêté. Et à chaque fois, c’est la même rengaine : défaut de permis de conduire, défaut d’assurance et conduite en état d’ivresse.

Même scénario, le 15 avril, quand les gendarmes l’arrêtent. Le jeune homme est au volant de sa voiture, ivre, sans permis et sans assurance. À l’une des intersections de l’avenue du prince Hinoï, il s’avance un peu trop et percute un véhicule.

“Il y a 1 950 000 F de dommages. Sans assurance, vous allez l’indemniser comment ?”, questionne le procureur, quelque peu excédé.

Par chance, il n’y a aucun blessé mais le jeune homme sait qu’il vient de commettre une nouvelle infraction de trop. Un an auparavant, il avait déjà été condamné pour le même cas de figure, blessant involontairement un homme et le privant de sa capacité à travailler.

Ainsi, en avril 2016, Jean-Pierre bénéficie de la clémence du tribunal et, faisant le serment d’adopter une bonne conduite, reprend sa vie, promet de passer le permis de conduire et de se faire aider pour arrêter l’alcool. Mais en novembre 2016, il est de nouveau arrêté.

 

Moins d’un an après sa dernière infraction

 

Le constat de la cour est sans appel : “À part aller en prison, vous n’avez pas fait grand-chose”. Quand les gendarmes l’arrêtent, le 15 avril, à l’occasion de son accident, moins d’un an après sa dernière infraction, il a peur et décide de mentir aux gendarmes.

Jean-Pierre prétend être un certain Teiva. Il usurpe l’identité de son cousin qui habite à Bora Bora. Les enquêteurs ne seront pas dupes longtemps. Les hésitations du jeune homme le trahissent.

“Vous pensiez pouvoir échapper à la justice ?”, interroge la présidente du tribunal. À la barre, Jean-Pierre reste muet. Arrêté avec 0,75 milligramme d’alcool par litre d’air expiré, il sait qu’il est allé trop loin. “Je regrette tout ce que j’ai fait”, répète-il encore.

“Vous n’avez fait aucun effort. Trop, c’est trop. Ça suffit !”, rebondit la présidente du tribunal. Pas de clémence cette fois, la sanction va au-delà des réquisitions du procureur : 15 mois de prison ferme avec maintien en détention.

 

C.A.

 

 

4
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete