Ivre, il agresse son oncle au coupe-coupe

    mercredi 4 novembre 2015

    Un jeune homme de 26 ans, originaire de Tahaa et vivant à Pirae depuis cinq mois a été interpellé lundi à 14 h 30 pour des faits de violence. Il serait venu à Tahiti pour suivre sa copine, et vivrait dans sa famille, il a été interpellé au domicile de son oncle.
    Ivre, le jeune homme serait arrivé chez son oncle en l’insultant et le menaçant de mort. Son cousin serait sorti pour défendre son père et se serait battu avec lui. Le jeune homme serait parti et revenu armé d’un coupe-coupe. Selon les hommes de la DST, il aurait touché son oncle au genou.
    En garde à vue, le jeune homme aurait admis faire n’importe quoi et perturber la vie de son quartier quand il est ivre. Profitant du fait qu’il ait été incarcéré, sa famille aurait renvoyé sa compagne à Taha’a.
    Ivre au moment de l’interpellation, il a été placé en cellule de dégrisement. Ayant reconnu les faits, il devrait comparaître en composition pénale.

    PAUL CONSCIENCE 2015-11-04 14:20:00
    Le problème ne tient pas uniquement à l'alcool et la drogue car derrière ces artifices se cache les carences éducatives et des troubles phycologiques et derrière ses drames ce cache des jeunes incapables de maitriser leurs frustrations en y regardant de plus près on constate que cela touche la plus part des jeunes polynésiens de 15 à 35 ans.
    Si on ne fais rien sur notre territoire l'insécurité des personnes et des biens prendra des proportions dramatiques ! et vous savez pourquoi ! parce qu'on est entrain de fabriquer des gens normaux en malades mentaux. La vrai misère elle est là ! invisible à l'oeil nu ! pas d'éducation parentale ! pas d'éducation morale ! pas d"éducation scolaire et on connais résultat aujourd'hui par contre je ne connais pas l'impacte dans les 20 ans à venir ! faudra t il opter vers des armes d'auto défense pour sauver sa peau ? Honnetement je crois plus en la justice actuelle ! ceux sont des mots bien creux et vide de sens aux mains de spécialistes du droit se battant sur des articles en papier une fois qu'il y a mort d'homme mais qui fait abstraction sur une question très simple que je me pose depuis des années à quel moment une victimes a t il le droit de répliquer dans cette lois françaises très socialisante !

    Si t'appelle les gendarmes et t'es seul ! sans amis ! sans témoins pour te secourir sans armes devant un forcené

    TU PERDS TON DROIT DE VIVRE EN REALITE ! CA C'EST PAS ECRIT SUR LE DALLOZ PAR CONTRE L' ACCUSE RESTE EN VIE EN PRISON NOURRI LOGE DORT CHIE RESPIRE SUR LE DOS DU CONTRIBUABLE QUI LUI DOIT BOSSER POUR SA SURVIE !
    Désolé si je choisies de vivre égoistement, je ne souhaite pas entrer dans un dossier ou faire la une en que victime à titre postume.
    VIVE LA PEINE DE MORT
    guguss 2015-11-04 09:47:00
    L'alcool est plus luissant que la ICE
    Les meurtres son tous commis sous l'effet de l'alcool
    et la ICE rien !!!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete