Ixos s’attaque au traitement des huiles minérales pour les industriels

    mercredi 13 mai 2015

    Diplômé en ingénierie motoriste, Patrick Sellès est garagiste depuis plus de douze ans à Pirae.
    Mais il est également inventeur concepteur et est l’un des trois actionnaires de la société Bio Coco, qui traite les huiles alimentaires des collectivités et des particuliers depuis 5-6 ans maintenant, grâce à la mise au point, par ses soins, d’une machine unique en son genre.
    Et cela marche : Bio Coco traite entre 15 000 et 16 000 litres d’huile végétale, récupérée auprès de plus de 260 restaurants, sans compter les particuliers, invités à déposer leur huile dans un bac dédié, à Pirae.
    Et comme tout inventeur concepteur, Patrick Sellès ne s’arrête jamais et, sans quitter son credo du recyclage de l’huile, il a changé sa clé à molette d’épaule, pour s’attaquer au traitement des huiles minérales, cette fois.

    Lisez l’article en intégralité sur La Dépêche de Tahiti de mercredi 13 mai ou sur notre feuilletage numérique.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete