“J’ai besoin que Sophie me réponde”

    vendredi 5 août 2016

    sophie

    “Il suffit qu’elle dise OK, et je plaque tout, je descends m’installer là-bas, confie Lucas*. Je suis prêt à tout. Il y en a qui le disent
    et qui ne le font pas, il y en a qui le disent et qui le font.” (Photo : DR)


    La Dépêche est entrée en contact avec l’homme de l’affiche

     

    L’amour fait parfois déplacer des montagnes ou, dans notre cas, faire poser une immense affiche sur l’avenue prince Hinoi ! La Dépêche de Tahiti a retrouvé l’homme à l’initiative de cette démonstration publique d’amour qui fait le buzz au fenua et dont le portrait figure sur ladite affiche.

    Lucas*, qui vit en région parisienne, n’a plus eu de contact avec Sophie depuis le 4 juillet. Et s’il a sorti le grand jeu pour lui demander sa main et le pardon, c’est parce que, “quand on tient à quelqu’un et quand on aime comme moi je peux l’aimer, je pense que c’est un minimum”, dit-il.

    “Ce que je veux, c’est ne pas avoir de regrets plus tard, par rapport à quelque chose que je pensais faire et que je n’ai pas fait. J’attends une réponse, si elle est bonne, elle est bonne. Si elle est mauvaise, elle est mauvaise. Mais j’aurai tenté une partie de ce que je pourrais faire pour essayer de reconquérir cette fille.”

    Sur leur histoire, Lucas n’avait pas envie de trop en dire.

    “Aujourd’hui, si je vous raconte mon histoire, on saura tout de suite qui c’est. Je veux quand même la protéger, je n’ai pas envie qu’il y ait plein de gens, une fois qu’ils sauront que c’est elle, qui lui diront : ‘Ah ouais, c’est toi ! Pourquoi ceci, pourquoi cela ? Il est con, il n’est pas con. Pourquoi tu ne fais pas ci, pourquoi tu ne fais pas ça ? ’ Je veux quand même aujourd’hui, jusqu’à un certain point, essayer de la protéger pour ne pas non plus lui mettre trop de pression par rapport à ce que moi j’ai eu l’initiative de faire sans lui demander.”

    Tout ce qu’on saura, c’est qu’“elle était déjà partie, malheureusement, quand… (Lucas marque une pause) Pour le boulot, j’étais en déplacement et je voulais la demander en mariage en rentrant, mais bon, il est arrivé ce qui est arrivé…”

    “J’ai toujours été contre le mariage et c’est la seule femme qui me fait réviser mon jugement là-dessus.”

     

    “Pour elle, je vais attendre”

     

    Après deux semaines d’affichage, Lucas n’a toujours aucune nouvelle de Sophie, “mais il n’y a pas de problème, pour elle, je vais attendre”, assure-t-il.

    “Il y a un autre panneau qui doit être mis en fin de semaine, avec un autre texte qui explique un petit peu le pourquoi de mes excuses. Il y a des gens qui pensent qu’il y a eu de la tromperie, que j’ai été voir ailleurs. C’est totalement faux, c’est autre chose. Je ne l’ai jamais trompé, c’est quelqu’un qui compte énormément pour moi, même s’il s’est passé ce qui s’est passé. Je n’avais pas envie de la perdre pour aller voir ailleurs et je n’ai toujours pas envie de la perdre.”

    Et si Lucas n’a toujours pas de nouvelles, les usagers de Papeete pourraient être amenés à voir d’autres panneaux, car “j’ai besoin qu’elle me réponde”.

    “Rester sur une incertitude, ce n’est pas mon truc. Je préfère avoir mal si jamais ça se passe mal, et savoir ; plutôt que de ne pas avoir la réponse, quelle qu’elle soit, en me posant des questions pendant des mois.”

    Mais peu importe l’issue de l’histoire, Lucas, qui n’est encore jamais venu en Polynésie, fera le déplacement, “soit en pèlerinage si ce n’est pas bon, soit pour fêter la renaissance de notre superbe amour, ça serait encore mieux !”.

     

    V.H.
    * Prénom d’emprunt

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete