Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

“J’ai eu mon baaaaaac !”

vendredi 30 juin 2017

Bac

La ruée sur les résultats, mercredi, aux lycées Aorai et Taaone. (© Photo : Marie Guitton)


Les résultats du premier groupe du baccalauréat sont tombés mercredi. Plus de sept élèves sur dix ont crié leur joie de décrocher ce diplôme qui “ouvre une première porte”. Mais les autres n’avaient pas le cœur à la fête. Un élève sur cinq se prépare désormais pour les rattrapages.

Mercredi, 9 heures. Un petit groupe attend déjà autour des grilles des lycées Taaone et Aorai. Sur un tableau, les résultats de quelques BEP et BTS, mais aucune trace du baccalauréat.

Vers 9 h 30, une grande sœur dégaine son smartphone et le brandit sous le nez de sa cadette, pour la distraire. S’ensuivent des rires étouffés, mais ici et là, la nervosité se traduit par des doigts noués. D’autres croisent les bras pour étouffer leur boule au ventre. Certains profs, comme Marina, sont stressés eux aussi, et font les mille pas. “Vais-je avoir le taux de réussite que j’espère de mes élèves ?”, se demande simplement Isabelle, qui enseigne la mercatique (commerce).

Une collègue passe entre les rangs et souffle : “Dans dix minutes !”
Les années précédentes ont, toutes, réservé des surprises, bonnes ou mauvaises. “Mais on a déjà une petite idée, reconnaît Isabelle. Je vais devoir conseiller ceux qui seront au deuxième groupe.”

 

“Comme s’ils passaient dans l’âge adulte”

 

Il est 9 h 58. Deux battants s’ouvrent et des responsables soulèvent un long tableau. Une nuée s’avance. Des cris, des hurlements, des sauts de joie. “J’ai eu mon baaaaaac !”, “j’y crois paaaaaas !”

Cette année, en Polynésie française, le taux de réussite au “premier tour” des baccalauréats général et technologique est de 72,7 %, soit 1,4 point de plus qu’en 2016 (lire ci-contre).
Les non-admis, moins d’un élève sur 14, ravalent leur déception ou laissent couler leurs larmes en silence. Certains prendront du temps à digérer l’information à laquelle ils ne s’attendaient pas.

Les 20 % restant, qui iront au rattrapage, doivent dès à présent choisir deux matières à repasser, en espérant améliorer leur moyenne. “C’est un choix judicieux, un savant calcul en fonction de la note qu’ils ont obtenue, du nombre de points qui leur manque, et de leur capacité à réussir à l’oral, explique Isabelle. Ce qui est difficile, c’est de savoir s’ils vont bien se préparer ou pas. On a des élèves qu’on n’arrive pas à pousser.”

Pour la plupart, le bac est toutefois un diplôme important, “comme s’ils passaient dans l’âge adulte”, analyse la professeure. Eux parlent volontiers d’une “première porte qui s’ouvre vers une nouvelle étape de la vie”, et d’un “bonus” pour trouver du travail, “même si ça ne suffit pas”.

 

M.G.

 

 

 Retrouvez les résultats du baccalauréat ci-dessous :

 

 

Capture d’écran 2017-06-30 à 10.48.08

 

Capture d’écran 2017-06-30 à 10.48.32

 

 

Capture d’écran 2017-06-30 à 10.48.45

177
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete