Habillage fond de site

Jason Ho et Jean-Claude Tekuataoa, sacrés grands vainqueurs

jeudi 23 mars 2017

concours meilleur cuisinier fenua

Jason Ho, élève au lycée hôtelier, et Jean-Claude Tekuataoa, chef de partie au Coco’s, ont été sacrés grands vainqueurs
du concours de cuisine
du fenua, organisé
par l’établissement scolaire. (© Élénore Pelletier)


Jason Ho, élève au lycée hôtelier, et Jean-Claude Tekuataoa, chef de partie au Coco’s, ont été sacrés grands vainqueurs du concours de cuisine du fenua, organisé par l’établissement scolaire. Pour cette quatrième édition, sept élèves du lycée hôtelier et quatre professionnels avaient accepté de se livrer au jeu de la compétition. Les étudiants devaient réaliser une entrée et un plat pour six couverts, en moins de trois heures. Quant aux professionnels, ils avaient cinq heures pour cuisiner une entrée, un plat et un dessert.

Beaucoup d’émotion, hier soir, au lycée hôtelier de Punaauia. Jason Ho et Jean-Claude Tekuataoa ont été sacrés grands vainqueurs du concours de cuisine du fenua, organisé par l’établissement.
Pour cette quatrième édition, sept élèves du lycée hôtelier et quatre professionnels avaient accepté de se livrer au jeu de la compétition pour décrocher le titre de meilleur cuisinier en catégorie espoir pour les premiers et en catégorie chef pour les seconds.
Les étudiants avaient à réaliser, seuls, une entrée et un plat de résistance, pour six couverts, le tout en moins de trois heures. Plusieurs ingrédients leur étaient imposés : la carangue et la crevette de la Presqu’île pour l’élaboration des entrées et la chèvre des Marquises pour la réalisation du plat de résistance. Trois autres produits devaient également obligatoirement apparaître dans au moins une des recettes : la vanille, le ‘uru et la banane rio.

Quant aux professionnels, l’épreuve était de taille, puisqu’ils devaient réaliser, en moins de cinq heures, une entrée, un plat et un dessert, pour six couverts également, avec les mêmes ingrédients imposés que pour les jeunes espoirs. Chacun avait sous sa direction un commis, trié sur le volet parmi les meilleurs éléments du lycée hôtelier.

Le concours a commencé très tôt, hier matin. Les premiers candidats étaient attendus dans les murs de l’établissement dès 5 h 45. Les premières assiettes ont fait leur apparition dès 11 h 15.
En cuisine, une dizaine de professionnels du secteur ont noté les candidats sur le respect des règles d’hygiène, l’utilisation des moyens mis à leur disposition, la mise en valeur des produits imposés, les gestes techniques et leur organisation. Chez les espoirs, quelques candidats se sont rapidement détachés du lot, selon l’avis du jury.
En salle de restaurant, près de 16 professionnels de la restauration et de l’hôtellerie, ainsi que des professeurs du lycée hôtelier, avaient la lourde tâche de déguster les plats du concours…

 

Du goût… et de la créativité

 

Des assiettes colorées, des parfums épicés, des saveurs étonnantes, des textures variées qui chatouillent le palais… difficile de départager les candidats.
“Le goût, c’est très important, bien sûr, mais aussi la créativité. On voit s’il y a de la recherche dans la présentation. En tant que professionnel, on regarde aussi les techniques. Dans la cuisine, aujourd’hui, ce qui est important, c’est d’avoir des textures qui se chevauchent : c’est-à-dire du moelleux, du craquant, du croustillant. Lorsque quelqu’un arrive à mettre tout cela dans une assiette, c’est super intéressant, ça sublime le plat. Au niveau des saveurs, c’est l’assaisonnement qui prime : soit ça a du punch, soit ça n’en a pas, soit c’est trop ou pas assez salé… Voilà, c’est tout cela que l’on note”, explique un membre du jury.

Chez les professionnels, Jean-Claude Tekuataoa a bluffé le jury avec des présentations grandioses, très poétiques. Le président du jury, Patrick Leroy, a souligné avoir été surpris par les productions des uns et des autres lors de son discours de remise des prix.
Petite nouveauté, cette année, les candidats avaient également une épreuve orale en français et en tahitien, au cours de laquelle ils devaient présenter leur plat.
Jason Ho a remporté un stage tous frais payés en métropole, à Toulon, dans l’un des restaurants des îles Paul Ricard, dont le billet d’avion a été offert par Air Tahiti Nui.
Quant à Jean-Claude Tekuataoa, après tous ces efforts, il partira se prélasser sur la plage d’un bel hôtel, à Bora Bora.

 

É.P.

 

 

concours meilleur cuisinier du fenua

Le plat de Jason Ho : curry de chèvre au lait de coco en deux façons, en samoussa et en parmentier, à base d’une purée de patates douces au thym, accompagné d’une purée de ‘uru au lait de coco et d’un cannelloni de courgettes. (© Élénore Pelletier)

concours meilleur cuisinier du fenua

L’arrivée de l’entrée de Jean-Claude Tekuataoa a été très remarquée. Servie dans des boules
transparentes, au bout de trois cannes à pêche, le tout dans un nuage de vapeur créé par
une fusion chaud-froid dans un vase. Une entrée très poétique. (© Élénore Pelletier)

 

 

Retrouvez les interviews des grands vainqueurs dans votre journal du jour (Jeudi 23 mars 2017) ou en version numérique.

147
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete