« Je m’appuie sur le mental, le dépassement de soi, en surveillant bien mes arrières »

vendredi 17 octobre 2014

Durant les quatre premiers épisodes du Koh Lanta 2014, Teheiura a joué le rôle de capitaine des jaunes, avec moins de succès que d’habitude. Il a enregistré plusieurs échecs aux jeux de confort et d’immunité, dont la course de pirogue. « Au début de la course de pirogue, on était bien au-dessus de l’eau. Pendant la course, on prenait l’eau. Je pense que la coque qu’on nous a fourni n’était peut-être pas assez étanche », a-t-il analysé.  Néanmoins, la cohésion de l’équipe a été conservée grâce à la bonne humeur du aito de Taha’a et de ses coéquipiers, dont l’inénarrable Moundir. Après deux semaines de pause, le 5e épisode de Koh Lanta est diffusé ce soir sur TF1 et TNTV. Plus d’équipe, ni d’amitié, c’est la réunification. Chacun devra bâtir individuellement sa stratégie pour durer. Teheiura devra faire preuve d’ingéniosité pour aller au bout de cette aventure. Et ce, malgré les difficultés : « J’aurai préféré au moins une île avec une abondance de noix de coco. Avec les jaunes, on a hérité de la jungle, en plus de cela, on a eu mauvais temps, beaucoup d’orages. On a surnommé notre campement d’abord « l’île des piqûres ». Au fil du temps, vu nos échecs et les problèmes de santé des coéquipiers, c’est devenu « l’île maudite » », raconte Teheiura.
Koh Lanta cartonne sur les écrans métropolitains, avec 6,8 à 6,9 millions de téléspectateurs pour chaque épisode, soit entre 30 et 55 % de parts de marché. L’émission plaît particulièrement aux femmes de moins de 50 ans (42 % de parts d’audience) et aux 15-24 ans ( 50 % de parts d’audience).
 
Lire l’interview en intégralité dans La Dépêche de Tahiti de vendredi 17 octobre ou dans notre édition numérique
 

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete