Jean-Claude Brouillet a pris son dernier envol

    jeudi 31 mars 2016

    Triste nouvelle pour la Polynésie et le monde de la perliculture en particulier, avec l’annonce de la disparition d’un homme qui a marqué son époque, Jean-Claude Brouillet, à l’âge de 91 ans. Ancien résistant, aviateur passionné fondateur d’Air Gabon (pays dont il vivra l’accession à l’indépendance), il découvre la Polynésie française dans les années 1970 où il lance une chaîne d’hôtels. Il supervise la construction des hôtels Kia Ora à Moorea et Rangiroa. Lorsque l’affaire tourne bien, il se lance dans l’aventure de la perle noire. Il achète l’île de Marutea aux Gambier, produit de magnifiques perles et les réserve au courtier Assael de New York. Jean-Claude Brouillet a partagé les dernières années de sa vie entre la Californie, le Paraguay où il possédait un ranch, ses fermes de Jojoba en Arizona, la Polynésie, le Gabon… L’aventurier était le père de huit enfants dont un, Vladimir, né de son union avec son ex-épouse Marina Vlady.

    Sources : De l’atome à l’autonomie, Wikipedia, www.jcbrouillet.com

     

    Just Biou 2016-04-01 05:19:00
    Vers 1970 j'ai rencontré Jean-Claude Brouillet et j’ai fait une étude pour lui. Il voulait ouvrir des vols réguliers entre Toulon et la Corse en exploitant des Yak 42 soviétiques. Malgré certains appuis politiques le projet n'a pas débouché: pas mal de résistance corporative, comme toujours en France, et de médiocres prévisions économiques en raison de la fiabilité incertaine du Yak 42. C'était UN PERSONNAGE ! Un homme qui entreprenait, qui alliait courage, énergie et audace. Qu'il repose en paix; il a bien mérité.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete