Jean-Marie Le Pen « convoqué en procédure disciplinaire » au FN

    jeudi 9 avril 2015

    La présidente du FN Marine Le Pen a annoncé jeudi sur TF1 la convocation prochaine de son père Jean-Marie Le Pen « devant le bureau exécutif » du parti « siégeant en sa qualité de structure disciplinaire ». « Personne ne comprendrait qu’il y ait au FN des personnalités qui puissent exprimer une pensée qui soit personnelle et contraire aux statuts du FN (…) J’ai décidé l’ouverture d’une procédure disciplinaire. Jean-Marie Le Pen sera convoqué devant le bureau exécutif siégeant en sa qualité de structure disciplinaire », a annoncé Marine Le Pen, après deux jours d’une violente querelle entre père et fille autour de l’entretien que le premier a accordé à l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol, « ignoble torchon » selon elle.
    Le bureau exécutif du FN, l’instance suprême du parti, comprend neuf membres, dont Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen, ainsi que les cinq vice-présidents, le trésorier et le secrétaire. Aucune date n’a été indiquée par Marine Le Pen.
    Marine Le Pen a en outre exhorté le patriarche frontiste, 86 ans, de « faire preuve de sagesse, de tirer les conséquences du trouble qu’il a lui-même créé et peut-être arrêter ses responsabilités politiques. » La présidente du FN, qui a pris en 2011 les rênes du parti co-fondé par son père en 1972, a assuré qu’elle « (ressentait) du chagrin comme fille, aussi comme militante », face à la sévère dispute l’opposant à « Le Pen », mais l’a relativisée au regard des « souffrances des Français ».
    En permettant à Marine Le Pen d’illustrer sa stratégie de « dédiabolisation », ces polémiques aident-elle le FN ? « Je ne crois pas du tout. Elles font du mal au FN. »
    Alors que son père maintient le doute sur sa volonté de représenter le FN en Paca lors des régionales de décembre, Marine Le Pen a répété, comme mercredi, qu’elle s’y « opposera », et que la décision appartiendra au bureau politique du parti, qui se réunira le 17 avril.
    Invitée à plusieurs reprises à préciser ce qui l’amène désormais à cette procédure disciplinaire alors qu’elle n’avait jusqu’ici opposé que des protestations verbales aux multiples déclarations polémiques de son père, Marine Le Pen a répondu : « C’est le phénomène de la récidive. On a le sentiment dans cette interview qu’il y a toutes les provocations qui sont réitérées. C’est une grande lassitude et incompréhension de la part des adhérents, des électeurs du FN, des militants, des candidats, qui ne comprennent pas pourquoi le président d’honneur pour lequel ils ont une très grande affection, (…) s’acharne à affaiblir le FN, encore une fois avec des propos qui sont totalement en rupture avec la ligne » du parti.
     
    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete