Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Un jeune homme décède suite à un accident de pêche sous-marine

lundi 12 décembre 2016

rangiroa

(© DR)

 

 

Un jeune homme de 15 ans a perdu la vie suite à un accident de pêche sous-marine, samedi dernier, dans la passe de Tiputa, à Rangiroa, comme l’ont révélé nos confrères de Polynésie 1ère. C’est Manarii Mauri, dit Mana, 30 ans, employé d’un club de plongée et apnéiste averti, qui est intervenu pour tenter de le sauver.

“En arrivant sur le site, quatre jeunes étaient en train de pêcher sur le côté droit de la passe. J’ai lâché les plongeurs à l’océan. Dix ou quinze minutes après, j’ai vu les chasseurs courir sur le récif, en direction du village. Je me suis tout de suite dit qu’il y avait un problème. Je me suis dirigé vers eux. Mon petit frère, qui était lui aussi dans les parages, me faisait signe de venir, alors j’ai foncé !”, raconte-t-il.

Mana demande à son frère de monter à bord du bateau, pour lui permettre de plonger. Juste le temps d’enfiler un masque et une paire de palmes, et il était à l’eau. “Ils m’avaient indiqué où il était, mais en surface, on ne voyait rien. J’ai plongé une première fois pour le localiser. J’ai d’abord vu son fusil.

Je suis remonté pour récupérer. Les gens criaient, donc c’était difficile de se concentrer. La deuxième fois, je suis allé dans la grotte, puis j’ai trouvé le corps au tombant, à 20 mètres de profondeur. J’ai enlevé sa ceinture de poids pour remonter, mais je n’avais pas vite vu qu’il avait sa jambe droite bloquée dans un caillou. Je me suis calmé et j’ai réussi à l’enlever”, explique-t-il.

 

“J’ai failli le lâcher parce que je n’en pouvais plus”

 

S’entame alors une lutte interminable avec le courant. “J’avais du mal à remonter, mais je devais le faire. À un moment, j’ai failli le lâcher, parce que je n’en pouvais plus. Le courant était trop fort : on était dans un tourbillon. J’ai pensé à lui et à sa famille. J’ai palmé de toutes mes forces et je suis arrivé à la surface”, confie-t-il.

Pour le responsable du club de plongée, Mana a accompli “un vrai exploit”. Titulaire du brevet de secourisme, le sauveteur aurait mis le jeune homme sous oxygène, grâce au matériel présent à bord du bateau, en prenant soin d’effectuer un massage cardiaque, malheureusement sans succès.

Après l’émotion, Mana en appelle à la raison. “C’est un endroit qui est carrément dangereux. Pour aller pêcher là-bas, il faut connaître”, assure-t-il. Mais, en passionné, loin de lui l’idée d’empêcher les pêcheurs de chasser. Il n’aura donc qu’un seul conseil. “Ne pêchez pas seuls, mais toujours avec un binôme. Quand je dis un binôme, c’est quelqu’un qui plonge en même temps que toi, au même endroit, pour pouvoir agir tout de suite en cas de problème”, conclut-il, avant d’adresser un “fa’aitoito” à la famille du jeune homme. 

 

 

A.-C.B.

 

 

558
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete