Les jeunes au rendez-vous de la prévention

    lundi 27 février 2017

    halte à la prise de risque

    Une centaine de jeunes, âgés entre 17 et 25 ans, ont participé à la première session de l’opération Halte à la prise de risques
    sur les routes, samedi dernier. (© Charles Taataroa)


    La première des huit sessions de l’année de l’opération Halte à la prise de risques sur les routes s’est tenue samedi dernier, au lycée hôtelier de Punaauia. Les partenaires que sont le Pays, l’État, les entreprises privées et le groupement des assurances (Cosoda) ont encore une fois uni leurs efforts pour reconduire cette opération. Plus d’une centaine de jeunes âgés de 17 à 25 ans étaient inscrits à cette session.

    Succès pour la première session de l’opération Halte à la prise de risques sur les routes (HPRR) qui s’est tenue samedi dernier au lycée hôtelier de Punaauia.

    Le Pays, représenté par le ministre des Transports terrestres Luc Faatau, l’État, représenté par le directeur de cabinet du haut-commissaire, Frédéric Poisot, et le commandant du groupement de gendarmerie de la Polynésie française, Pierre Caudrelier, sont venus rappeler aux nombreux participants l’intérêt de cette sensibilisation.

    Une opération initiée en 2005 par la gendarmerie et reconduite annuellement à travers l’association des auto-écoles de Polynésie française avec le concours des entreprises privées et le groupement des assurances Cosoda.

    Aujourd’hui, HPRR a 13 ans d’existence, grâce aux efforts des partenaires.

     

    100 accidents en moins sur dix ans

     

     

    L’opération permet une prise de conscience des jeunes vis-à-vis des risques et comportements dangereux sur les routes et a, sans doute, permis de contribuer, sur les dix dernières années, à la diminution (d’une centaine) du nombre d’accidents de la circulation.

    Selon le colonel Pierre Caudrelier, commandant le groupement de gendarmerie de la Polynésie française, les effets de HPRR sont indiscutablement positifs, mais il faut poursuivre les efforts, estime-t-il par ailleurs.

    Luc Faatau, ministre des Transports terrestres, assure, de son côté, que le Pays continuera à mettre les moyens dans cette opération, car les résultats sont encourageants.

    Pour cette première session, une centaine de jeunes âgés entre 17 et 25 ans n’ont pas hésité à participer volontairement. À la clef, la possibilité de remporter des formations au permis de conduire, l’apprentissage anticipé de la conduite ou d’obtenir des formations au code de la route. Divers lots sont également offerts par les partenaires privés. 

     

    C.T.

     

    Capture d’écran 2017-02-27 à 08.53.37

    Cliquez sur l’image pour l’agrandir

    Capture d’écran 2017-02-27 à 08.53.42

     

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete