Habillage fond de site

Jeux du Pacifique – Belles moissons de médailles en natation

jeudi 11 juillet 2019

La natation tahitienne a déjà offert plus d’une dizaine de médailles à Tahiti, qu’elles soient en or, en argent ou en bronze. (© Jean-Marc Monnier)

La natation tahitienne a déjà offert plus d’une dizaine de médailles à Tahiti, qu’elles soient en or, en argent ou en bronze. (© Jean-Marc Monnier)

Depuis le démarrage de la natation sur ces XVIes Jeux du Pacifique, aux Samoa, c’est une véritable moisson de médailles que réalise Tahiti grâce à cette discipline, alors que la récolte est plus mesurée jusqu’à présent dans les autres sports où nous sommes engagés, excepté le va’a, qui lui aussi est venu gonfler le palmarès tahitien.

Les nageurs tahitiens ont ainsi déjà glané plusieurs titres mais également remporté des médailles d’argent et de bronze grâce au renfort de plusieurs de nos jeunes qui évoluent en métropole ou à l’étranger, en Europe ou aux États-unis.

Quelques médailles par contre nous ont échappé, à l’image de celle 100 m papillon femmes, où Alizée Diaz a terminé à une décevante quatrième place avec près de de trois secondes de retard sur la troisième.

Teiki Dupont, 23 ans, a quant à lui remporté le bronze, mercredi soir, au 50 m dos, sous les acclamations des supporters tahitiens présents dans l’immense Aquatic Centre de Apia.

 

“Revenu spécialement pour les Jeux”

 

“J’ai fait deux ans en France et ensuite deux ans en Espagne, où je suis toujours actuellement. Je suis revenu spécialement pour les Jeux du Pacifique”, explique l’ancien nageur du club de I Mua Natation, à Papeete.

“Je n’avais pas fait la course parfaite le matin. Il avait pas mal de choses à améliorer, et le soir j’ai nagé un peu plus vite en réussissant à corriger certaines erreurs que j’avais faites, et je ne suis pas déçu de cette troisième place, même si les deux premiers allaient plus vite que moi”, commente Teiki Dupont.

Comme ses coéquipiers masculins et féminins, il lui reste encore plusieurs courses à disputer dans les prochains jours, ce qui devrait encore améliorer le bilan, qui place pour le moment Tahiti sur le podium provisoire des Jeux en termes de médailles.

 

Jean-Marc Monnier

 

Angeline Fregoat

Angeline Fregoat

3 J4 JEUX Natation

Teiki Dupont, qui nage en Espagne, a remporté le bronze, mercredi soir, au 50 m dos. (Photo : Jean-Marc Monnier)

 

FOOTBALL – Une double victoire qui donne de l’espoir

Les Toa Aito conduits par Samuel Garcia ont remporté une belle victoire, mercredi, à Apia, face à l’équipe de Tuvalu (7-0).

Les Toa Aito conduits par Samuel Garcia ont remporté une belle victoire, mercredi, à Apia, face à l’équipe de Tuvalu (7-0).


Deux défaites en ouverture, les Tahitiens et les Tahitiennes ont mal démarré les Jeux, lundi. Les deux équipes tahitiennes se sont rattrapées en remportant leur match réciproque : les hommes face à Tuvalu et les femmes face aux Salomon. Reboostées, les deux sélections tenteront une nouvelle victoire pour rester dans la course.

Après deux défaites qui avaient piqué au vif les sélections féminine et masculine de football, lundi, en ouverture des Jeux, à Apia, nos représentants se sont bien repris mercredi en remportant leurs matchs.

Le matin tout d’abord avec une brillante victoire des hommes de Samuel Garcia face à leurs homologues de Tuvalu (7-0), puis l’après-midi avec une victoire moins franche mais tout de même rassurante des filles de Stéphanie Spielmann face aux footballeuses des Salomon.

Vendredi, à 10 heures à Apia soit jeudi à 11 heures à Tahiti, les Toa Aito affronteront à leur tour les Salomon pour un match d’importance puisqu’une nouvelle victoire pourrait permettre à Tahiti d’espérer atteindre la première ou la deuxième place du groupe B à l’issue de la phase de poule.

Places 1 et 2 qui seules permettent un ticket pour la phase finale et espérer y décrocher une médaille d’or, d’argent ou de bronze.

Le même jour, vendredi (jeudi pour Tahiti) mais dans l’après-midi, à 15 heures, soit 16 heures à Papeete, les Vahine Ura entameront, elles, leur troisième match de classement face à la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

 

Tournoi comptant pour le ranking Fifa

 

Et la tâche s’annonce difficile face à des joueuses qui ont la réputation d’être très engagées dans chacune de leur rencontre.

La semaine prochaine, il ne restera que deux matches de classement pour chacune de nos deux sélections, lundi et jeudi, avant la journée des finales programmée le samedi 20 juillet, jour de la clôture de ces XVIes Jeux du Pacifique.

Et lorsque l’on sait que les résultats comptent pour le classement des équipes au ranking de la Fédération internationale de football (Fifa), mieux vaut ne prendre aucun match à la légère pour grimper au lieu de chuter au niveau mondial !

 

Jean-Marc Monnier

 

TENNIS – Le tandem Kelley-Chung plume les Cagous

Les Tahitiens en ont bavé mais ils ont finalement réussit à inverser le cours de deuxième set pour finalement l’emporter 7-6 ! Photo : Jean-Marc Monnier

Les Tahitiens en ont bavé mais ils ont finalement réussit à inverser le cours de deuxième set pour finalement l’emporter 7-6 ! (Photo : Jean-Marc Monnier)

La météo peu clémente en ce début de semaine aux Samoa s’étant calmée mardi, les choses sérieuses ont pu démarrer sur les terrains de tennis de l’Apia Park et d’entrée de jeu, les Tahitiens ont montré qu’ils étaient venus pour truster les plus hautes places sur les podiums.

Le premier à commencer à plumer les Cagous a été Ridge Cheung, fraichement sacré Champion de Polynésie 2019, qui a remporté une belle victoire 3 sets à 1 (7-5, 3-6, 6-4) face au Néo-Calédonien William Bruchard lors d’une partie démarrée lundi puis finalement reportée au lendemain pour cause de pluie.

Dans le match suivant par contre, Heimanarii Laisan s’inclinait sans trop de résistance par 2 sets à 0 face à son adversaire du Caillou. Arrivait ensuite en début d’après-midi le tout premier double messieurs de ces XVIes Jeux et c’est Tahiti qui l’emportait face à la Nouvelle-Calédonie.

 

Heve Kelley malade à l’arrivée

 

Dans le premier set, la tension était palpable pour le tandem Kelley-Cheung opposé à une paire de deux jeunes joueurs pleins d’ambition. Mais les Tahitiens remportaient tout de même l’entame sur le score de 6 jeux à 4.

Le set suivant allait être beaucoup plus compliqué et ce sont les Cagous qui ont la part belle en menant au score jusqu’à 5-4, mais Heve et Ridge ne lâchent pas l’affaire et soutenus par toute la délégation de la fédération tahitienne de tennis et sa virulente présidente Ruth Manea, ils reviennent au score pour finalement remporter la partie 7-6 !

C’était ma première rencontre, j’avais été mis en réserve car à l’arrivée à Apia, je n’étais pas bien, j’étais malade. Donc j’ai eu un jour et demi pour essayer de me soigner puis j’ai été mis dans le groupe décisif puisque Ridge et moi, on s’entend très bien pour le double”, explique l’ex-tenant du titre polynésien battu cette année par son coéquipier.

D’excellents résultats donc dans cette première journée lorsque l’on sait que les Néo-Calédoniens faisaient partie des adversaires les plus redoutés par les Tahitiens tant en simple qu’en double.

Les premières médailles de nos tennismens sont attendues pour ce week-end à Apia, et cela semble bien parti pour qu’elles soient constituées du métal le plus précieux à gagner sur ces Jeux !

 

Jean-Marc Monnier

 

La compétition semble bien partie pour la sélection masculine de Tahiti de tennis qui disputait hier son premier double à Apia. Photo : Jean-Marc Monnier

La compétition semble bien partie pour la sélection masculine de Tahiti de tennis qui disputait hier son premier double à Apia. (Photo : Jean-Marc Monnier)

 

TENNIS DE TABLE – De l’or pour l’équipe de Tahiti

Podium masculin par équipes : Tahiti sur la plus haute marche. Photo : FTTT

Podium masculin par équipes : Tahiti sur la plus haute marche. (Photo : FTTT)

Encore une médaille d’or pour Tahiti. C’est l’équipe masculine tahitienne, composée d’Océan Belrose, Yvan Perromat, Matahi Tarano, Kenji Hotan et du coach Alizé Belrose, qui a remporté l’or par équipes. Les Tahitiens ont rencontré les Cagous en finale, après s’être débarrassés des Fidjiens.

Quant à l’équipe féminine, après sa défaite contre l’équipe fidjienne, devait se battre pour la 3e place hier. Les Tahitiennes rencontraient leurs homologues néo-calédoniennes. Après un match serré, nos représentantes n’ont pas réussi à créer la surprise et doivent se contenter d’un classement au pied du podium.

 

Stanley Teraivanaa Sandford

 

VA’A – Encore quatre médailles à prendre en marathon

Après sa contre-performance en V6 500 m, où il a terminé quatrième, l’équipage tahitien s’est bien rattrapé en gagnant la course V6 1 500m et la médaille d’or qui va avec. Photo : Jean-Marc Monnier

Après sa contre-performance en V6 500 m, où il a terminé quatrième, l’équipage tahitien s’est bien rattrapé en gagnant la course V6 1 500m et la médaille d’or qui va avec. (Photo : Jean-Marc Monnier)

Après leur double défaite sur 500 m en V12 puis en V6, les rameurs tahitiens se sont bien rattrapés sur le 1 500 m, toujours en V6, puisqu’ils ont remporté la médaille d’or, tout comme les filles sur cette même distance.

Une belle revanche et un tahoe enfin retrouvé pour ceux qui ont été critiqués après avoir perdu deux titres que Tahiti n’avait jamais lâchés depuis que le va’a est présent aux Jeux du Pacifique.

“Je ne sais pas ce qui s’était passé aux 500 m, au bout de 100 m de course, je n’avais pas vraiment senti la pirogue déjauger comme d’habitude, et à 250 m, on était comme scotché sur place. Il manquait de la hargne et de la méchanceté, et les autres ont été plus forts que nous. On avait un tahoe trop superficiel alors qu’il faut qu’il vienne du coeur”, explique Roland Tere, rameur de Punaruu, déçu de la perte de ces deux titres.

 

De l’or sur la longue distance

 

Des titres justement, les rameurs tahitiens ont encore l’opportunité d’en récolter avec les courses de marathon, avant leur retour à Tahiti, dimanche.

Quatre médailles d’or sont ainsi espérées, à savoir la longue distance V1 hommes et femmes, où Kevin Céran-Jérusalémy s’alignera aux côtés de Marguerite Temaina, et les longues distances V6 tane et vahine, pour lesquelles la composition des équipages reste encore à déterminer.

En espérant, cette fois-ci, que plus personne ne reste scotché sur le plan d’eau de Mulifanua, à part ceux qui voudraient empêcher Tahiti de monter sur la plus haute marche du podium !

 

Jean-Marc Monnier

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete