Habillage fond de site

Jeux du Pacifique : Prêts pour une moisson de médailles aux Samoa

lundi 1 juillet 2019

Les athlètes, coaches et accompagnateurs qui participeront aux XVIe Jeux du Pacifique étaient conviés, vendredi soir, à la présidence. Photo : Jean-Marc Monnier

Les athlètes, coaches et accompagnateurs qui participeront aux XVIe Jeux du Pacifique étaient conviés, vendredi soir, à la présidence. (Photo : Jean-Marc Monnier)


Les athlètes, coaches et accompagnateurs qui participeront aux XVIe Jeux du Pacifique étaient conviés vendredi soir à la présidence. Le lendemain après-midi, ils étaient plus de 380 à défiler sur l’avenue Pouvanaa a Oopa, lors de la fête de l’autonomie pour leurs fédérations respectives. Dès demain, une première partie de la délégation tahitienne s’envolera vers les Samoa via Auckland avant le vol charter direct de vendredi.

C’est parti pour les XVIe Jeux du Pacifique. Après la réception à la présidence, vendredi soir, où près de 400 athlètes, coaches et accompagnateurs ont répondu présents à l’invitation du président Édouard Fritch qui leur a souhaité une bonne moisson de médailles aux Samoa, puis le défilé de l’autonomie samedi où la délégation des sportifs tahitiens a été très applaudie, place maintenant aux départs.

Ceux-ci ont commencé hier avec un premier envol d’officiels vers Apia, via la Nouvelle-Zélande. Les prochains à partir seront les athlètes sélectionnés par la Fédération tahitienne de squash qui, eux aussi, partiront via Auckland afin d’arriver avec quelques jours d’avance aux Samoa. Samoa vers où décollera le premier vol charter direct d’Air Tahiti Nui ce vendredi, avec pas loin de la moitié des athlètes à son bord. L’autre moitié partira plus tard, afin de participer à la seconde semaine des Jeux. Et tout le monde sera de retour à Tahiti le 20 juillet, voire avant.

 

“Donnez le meilleur de vous-mêmes”

 

“Vous avez été désignés comme étant l’élite de vos disciplines respectives. Vous êtes ceux et celles qui ont le plus de chance de remporter une médaille. Je ne doute pas que vous donnerez le meilleur de vous-mêmes lorsque le temps de la compétition arrivera”, déclarait Édouard Fritch, vendredi soir.

La Polynésie française a toujours figuré sur le podium des meilleures nations sportives du Pacifique. Afin de conserver ce rang, “tous les moyens ont été mis en place pour que la délégation puisse participer dans les meilleures conditions à cette compétition”.

Ainsi, le Pays a-t-il accordé une enveloppe de 120 millions de francs au comité olympique de Polynésie française (COPF) pour le déplacement et la participation de la délégation aux Jeux.

“Je souhaiterais remercier le COPF pour avoir su remplir son rôle de médiateur neutre, garant de l’autonomie du mouvement sportif polynésien, tout en favorisant la participation du plus grand nombre d’athlètes, selon les règles d’équité et de fair-play propres au sport. Les Jeux du Pacifique représentent la plus haute compétition sportive internationale à laquelle la Polynésie peut concourir sous son propre drapeau et, pour gagner, la conjonction et la synergie de toutes les forces vives sont indispensables”, a également indiqué le président.

 

Tahiti dans 20 des 26 disciplines

 

La délégation a ensuite reçu de vifs encouragements, samedi après-midi, lors de son passage devant les tribunes, en tenue officielle. Celle que porteront les athlètes et les accompagnateurs le dimanche 7 juillet aux Samoa, lors de la cérémonie officielle d’ouverture des Jeux sur le stade de Apia.

Tahiti sera présente dans 20 des 26 disciplines en lice, nos sportifs n’étant pas inscrits dans des sports anglo-saxons tels que le netball, le cricket ou encore le lawnbowl.

Tahiti n’aura pas non plus de représentants en rugby, en taekwondo et en haltérophilie, pour des raisons internes aux fédérations, comme l’a déploré Édouard Fritch (voir encadré). “Nous n’étions pas au courant de cette règle mise en place par l’instance internationale de weightlifting. On a été prévenu à la dernière minute”, déclarait samedi le président de la fédération tahitienne concernée, Christian Pothier, avant de démarrer le défilé.

Malgré ces pea pea qui ont également concernés, dans une moindre mesure, la fédération tahitienne de football qui n’a finalement pas pu retenir Terai Brémond parmi ses joueurs alors qu’il avait été inscrit sur la liste officielle des sélectionnés, le COPF entend bien réaliser un bon score sur ces XVIe Jeux avant, peut-être, de pouvoir les organiser à Tahiti en 2023. Décision qui sera prise à l’issue de la compétition par le Conseil des Jeux du Pacifique.

 

Jean-Marc Monnier

 

JEUX DU PACIFIQUE

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete