Habillage fond de site

Jeux du Pacifique – Tahiti devra se surpasser dans la seconde semaine

vendredi 12 juillet 2019

La pelouse de l’Apia Park a été transformée en champ de boue par les premiers matches de rugby : elle a ensuite été mise au repos pour accueillir l’athlétisme à partir de la semaine prochaine. Photo : Jean-Marc Monnier

La pelouse de l’Apia Park a été transformée en champ de boue par les premiers matches de rugby : elle a ensuite été mise au repos pour accueillir l’athlétisme à partir de la semaine prochaine. (Photo : Jean-Marc Monnier)


La première semaine de ces XVIes Jeux du Pacifique ont démarré en fanfare dès lundi aux Samoa avec une première médaille d’or en natation. Plusieurs autres sports ont été pourvoyeurs de médailles notamment en va’a mais Tahiti est à la peine dans les sports d’équipes avec plusieurs défaites. Composée d’un total de 271 athlètes engagés dans 19 disciplines, la délégation tahitienne devra batailler dur pendant la seconde semaine pour se maintenir sur le podium des Jeux.

Engagés dans seulement 19 disciplines sportives, alors que six autres pays sont en lice dans plus d’une vingtaine de disciplines (Fidji 26, Calédonie 23, Papouasie 25, Samoa 27, Salomon 22, Tonga 22), Tahiti a démarré lundi dernier ces XVIes Jeux du Pacifique avec un certain handicap.

D’autant plus qu’en termes d’athlètes également, la Polynésie française avec ses 271 représentants est loin derrière Fidji (353), la Nouvelle-Calédonie (330), la Papouasie-Nouvelle-Guinée (376), les Salomon (291) et bien sûr le mastodonte samoan et ses quelque 506 guerriers qui évoluent à domicile.

Cela n’a pas empêché la délégation tahitienne de démarrer en beauté ces Jeux de Samoa puisque dès le lendemain de l’impressionnante cérémonie d’ouverture à Apia, un des nageurs tahitien remportait déjà une première médaille d’or sous les yeux de la ministre de la Jeunesse et des Sports, Christelle Lehartel, qui reprenait l’avion le soir même en direction de Papeete. Cela après avoir accueilli les athlètes à leur arrivée en provenance d’Auckland pour certains et de Tahiti pour d’autres. Cette première médaille du plus beau métal signée Rahiti De Vos au 5 km en eau libre était complétée dès le lendemain par d’autres médailles, mais d’un métal moins précieux avec de l’argent et du bronze en tir à l’arc notamment.

Dans l’imposante piscine olympique de l’Aquatic Center de Apia, la natation a elle aussi permis de continuer à enrichir le palmarès tahitien de cette première semaine, mais avec moins d’or qu’espéré.

 

Difficile démarrage des sports collectifs

 

Ces médailles ont été complétées par la belle moisson d’or en va’a malgré deux titres perdus par les garçons en V6 et V12 500 m pour cause visiblement d’un certain manque de sérieux dans la préparation. S’y sont ajoutées celle du tennis de table même si le Grand Chelem de Port Moresby en 2015 ne sera pas réalisé en raison de la défaite des féminines en équipe.

Mais ce bilan encourageant en sports individuels ne doit pas occulter celui des sports collectifs où les résultats ont au départ été beaucoup moins bons qu’escomptés.

Basketteurs, footballeurs et beach-volleyeurs ont en effet été battus dès leur première rencontre, et si garçons et filles ont bien réagi en foot à onze en gagnant leur deuxième match, les basketteurs ont subi deux défaites d’affilée.

Les basketteuses ont par contre remporté leur deuxième rencontre (77 à 66) face aux Papous suite à une défaite contre les Samoa américaines en ouverture du tournoi. Les confrontations prévues au programme de ce week-end à Apia vont donc s’avérer cruciales pour la suite du tournoi.

Car en termes de médailles d’or et grâce à ses résultats globalement satisfaisants, Tahiti est sur le podium provisoire des Jeux en cette fin de semaine. Les Tahitiens sont ainsi deuxième vendredi avec dix médailles d’or, derrière la Nouvelle-Calédonie qui en a le double après nous avoir pris beaucoup d’or notamment en natation mais aussi en va’a. Ils sont néanmoins devant Fidji, Samoa, l’Australie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée qui restent très proches.

 

Golf, tirs et raquettes d’importance

 

Les résultats des disciplines tels que le golf avec un Matahiapo Wohler qui semble en grande forme, le tir où les Tahitiens visent juste tant à l’arc qu’au pistolet ou à la carabine, les sports de raquette comme le tennis où Heve Kelley et Ridge Chung sont excellents, et le badminton où les finales auront lieu samedi, sont donc très attendus pour alimenter en médailles la besace tahitienne.

Le démarrage du volley-ball masculin hier midi à Apia (13h pour Tahiti) contre la dangereuse équipe néo-calédonienne, puis féminin samedi face aux impitoyables Samoa américaines, était lui aussi très attendu. De même que le sont les athlètes convoqués pour la seconde partie des Jeux et qui eux arriveront dimanche à 14 h 50 aux Samoa.

Les boxeurs feront-ils mieux qu’il y a quatre ans à Port Moresby où plusieurs médailles d’or leur étaient passées sous le nez ? La délégation d’athlétisme sera-t-elle en mesure de décrocher de l’or, sachant que les résultats de 2015 à Port Moresby (9 médailles dont 2 d’or) étaient déjà en baisse par rapport à Nouméa en 2011 (18 médailles dont 8 en or) ? Le judo fera-t-il la différence pour éviter que les autres nations nous passent devant ?

En tout cas, ceux qui viennent en renfort ont plus de chance de ramener du métal pour le drapeau tahitien que les rugbymen, les taekwondoïstes ou encore les haltérophiles qui eux ne quitteront même pas Tahiti pour venir à Apia, leur participation ayant été annulée pour diverses raisons.

Que la force soit maintenant avec les athlètes qui restent ou qui arrivent, ceux qui reprendront l’avion vers Tahiti dimanche ayant pour leur part déjà grandement participé à la moisson tahitienne.

Jean-Marc Monnier

 

Bilan de la première semaine.

Bilan de la première semaine.

 

FOOTBALL – Tahiti toujours dans bon tempo

Trois défenseurs dans le vent, un gardien aux fraises et un but somptueux. Teaonui Tehau dans ses oeuvres avec une action dont il a le secret. Photo : Jean-Marc Monnier

Trois défenseurs dans le vent, un gardien aux fraises et un but somptueux. Teaonui Tehau dans ses oeuvres avec une action dont il a le secret. (Photo : Jean-Marc Monnier)


Défaits lundi face à Fidji, les Toa Aito terminent cette intense semaine footballistique sur un bon résultat. Ils ont battu les Salomon 3-0 hier matin à Apia après s’être imposés deux jours auparavant face à Tuvalu (7-0). Le prochain match, lundi à Apia (dimanche à Tahiti), face à la Nouvelle-Calédonie sera décisif pour la première place du groupe.

Et un, et deux, et trois zéro ! Le match d’hier matin à Apia entre Tahiti et les Salomon s’est terminé sur le même score qu’une célèbre rencontre certes plus prestigieuse, mais ce score est tout aussi important pour le football tahitien.

Les Toa Aito ont en effet remporté leur deuxième victoire d’affilée dans ce tournoi footballistique des XVIes Jeux du Pacifique en battant Salomon 3-0, cela après s’être imposés deux jours auparavant face à Tuvalu (7-0).

Deux bons résultats donc qui viennent rassurer l’équipe de Samuel Garcia qui a mal commencé le tournoi en s’inclinant 1-2 face à Fidji lundi en match d’ouverture. “On a fait ce que l’on voulait faire, on avait bien préparé ce match, on était bien en place et on savait qu’on allait avoir un peu de fatigue parce qu’on enchaîne les rencontres”, a déclaré Samuel Garcia à l’issue d’un match plein de rebondissements.

 

Beau doublé de Teaonui Tehau

 

Tahiti ouvre le score en première mi-temps sur un coup franc de Tamatoa Tetauira alors que les Salomon perdent leur gardien expulsé sur une faute de main commise en dehors de sa surface de réparation. Les Toa Aito tiennent le 1-0 jusqu’à la mi-temps. Il faut ensuite attendre la 65e minute d’un jeu assez brouillon et désordonné pour que Teaonui Tehau aggrave la marque sur penalty (2-0).

La fin de match est très tendue et Teaonui, encore lui, réussit à dribler trois défenseurs solomonais ainsi que leur portier pour inscrire le troisième et dernier but de la rencontre après une course folle. “On a été très intelligent en sachant mettre les buts quand il fallait et je félicite les garçons. Maintenant on va se concentrer sur la Nouvelle-Calédonie avec pour consigne la récupération”, analyse Samuel Garcia. “Face aux Cagous, on ne va pas se laisser faire, on est là pour accrocher la médaille et rendez-vous lundi”, prévient pour sa part Tamatoa Tetauira qui se verrait bien aller au bout tout comme ses coéquipiers.

Ce match Tahiti-Nouvelle-Calédonie est programmé à 19 heures lundi à Apia, soit dimanche à 20 heures pour Tahiti, et le dernier match de la phase de poule pour les Toa Aito est programmé le jeudi 18 juillet à 13 heures contre les Samoa américaines, donc la veille, mercredi à 14 heures pour Tahiti.

 

Jean-Marc Monnier

 

VOLLEY-BALL – Les Tahitiens redressent la tête

Les Tahitiens ont perdu le premier set, gagné le deuxième puis perdu le troisième, laissant ainsi les Australiens remporter la médaille d’or en beach-volley. Photo : Jean-Marc Monnier/LDT

Les Tahitiens ont perdu le premier set, gagné le deuxième puis perdu le troisième, laissant ainsi les Australiens remporter la médaille d’or en beach-volley. (Photo : Jean-Marc Monnier/LDT)


La sélection tahitienne de volley-ball s’est imposée 3-2 hier après-midi dans son premier match contre la Nouvelle-Calédonie. Les féminines démarrent aujourd’hui leur tournoi en affrontant la redoutable équipe des Samoa americaines. Du côté du beachvolley, les garçons ont laissé partir une médaille d’or au profit des Australiens.

Après plusieurs jours d’attentes et de préparation suite à leur arrivée samedi dernier à Apia, les volleyeurs tahitiens ont enfin démarré leur tournoi hier après-midi dans la halle des sports de l’université nationale des Samoa (NUS). Et force est de constater que leur démarrage a été laborieux puisque les hommes d’Abel Temarii, l’entraîneur et président de la fédération tahitienne de volley-ball, ont commencé par perdre le premier set contre la Nouvelle-Calédonie, puis le second avant de redresser la tête dans le troisième que les Cagous pensaient remporter et en finir avec ce match.

Avec la rage au corps, les volleyeurs tahitiens ne vont rien lâcher dans le quatrième set qu’ils vont également remporter, et la délivrance arrivera au tie-break que les aito vont arracher 15 -12 ! Une incroyable victoire 3-2 qui vient compenser le démarrage plus délicat qu’avait connu les footballeurs et les basketteurs battus dès les premiers matches en ce début de semaine.

 

L’ogre des Samoa américains d’entrée

 

“Il faut dire aussi que nous venons de rentrer dans le tournoi alors que la Nouvelle-Calédonie avait déjà disputé un match la veille (gagné 3-0 contre la Micronésie, NDLR)”, commente Abel Temarii à l’issue de la rencontre. “C’est tout simple, on a eu deux sets d’adaptation qui ont été difficiles, mais après on a bien géré, j’ai fait tourner, j’ai sorti les gars qui n’étaient pas là et fait confiance aux remplaçants qui ont bien écouté, et voilà le résultat”, explique Abel Temarii.

Après les garçons qui joueront leur prochain match contre la Micronésie, les filles affronteront les Samoa américaines, médaillées d’or à Port Moresby en 2015, et cela dès cet après-midi avec un niveau qui s’annonce très élevé.

Élevé, le niveau l’était également hier après-midi dans la finale masculine de beach-volley sur le sable du front de mer de Apia où Tahiti s’est incliné 2-1 face à l’Australie. Terau Ena et Jérémie Paraue se sont pourtant battus comme des beaux diables, mais après avoir perdu le premier set 8-21 puis gagné le deuxième 21-19, ils ont finalement lâché prise : 14-9 au tie-break.

Une médaille d’or de perdue pour Tahiti mais une belle médaille d’argent pour deux valeureux combattants !

 

Jean-Marc Monnier

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous que la visite de la ministre de la Justice au fenua pourrait régler le problème foncier ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete