Habillage fond de site

Une journée pour fêter la culture marquisienne

lundi 20 novembre 2017

takaiki

L’association attend le public nombreux, la semaine prochaine, au Musée de Tahiti et des îles, pour sa première journée marquisienne. (© Christophe Cozette)


Samedi, Taka Iki organisera une journée marquisienne au Musée de Tahiti et des îles. Ateliers et prestations de danse sont au programme. L’association présentera également, pour la première fois, son nouveau spectacle inspiré de la légende de la création des îles Marquises. Des débats y seront aussi organisés, notamment en relation avec la polémique sur le projet de pêche industrielle dans les eaux marquisiennes.

Le rendez-vous est pris au Musée de Tahiti et des Marquises. “On met en place notre première journée marquisienne, intitulée Mana papa tuhuka” (qui peut se traduire par le mana de l’homme de savoirs pluridisciplinaires), explique Arnold Matere, rencontré entre deux répétitions, samedi dernier, à Faa’a.

Le programme de cette première journée marquisienne de l’association au Musée de Tahiti et des îles s’annonce chargé (lire encadré) et la motivation qui l’accompagne, totale.

“Les ateliers du matin sont gratuits et ce sont nos jeunes, en quête de leur identité culturelle, qui vont les animer, toujours dans cette démarche de sensibilisation que nous souhaitons insuffler”, précise encore le vice-président de Taka iki, d’origine tahitienne mais parlant couramment le marquisien.

“Depuis le début de l’année, nous tenons désormais  toutes nos réunions en marquisien. Nous disons à nos jeunes : ‘Vous êtes Marquisiens, apprenez votre langue’. Et cela marche ! Tous ne la pratiquent pas, mais nombreux sont ceux à la comprendre”, apprécie celui qui est la mémoire du groupe.

 

Démonstrations, chants, danses mais aussi débats

 

La seconde partie, après le fameux kaikai enata, sera consacrée aux débats. Des débats animés par un expert de la Terre des hommes, Pascal Erhel, plus que fervent supporter de l’inscription des Marquises au patrimoine mondial de l’Unesco, qui sera d’ailleurs l’un des trois thèmes abordés durant ces deux heures d’échanges.

“Ce sont des thèmes qui nous tiennent à cœur et nous souhaitons les aborder aussi avec la pensée des jeunes, notamment lors du festival des Marquises”. Pour rappel, le prochain se déroulera à Tahuata, lors de la première semaine des vacances de décembre, sur le thème de la croissance.

“On se prépare aussi à la polémique du moment, à savoir la pêche industrielle aux Marquises, et nous souhaitons en débattre avec le public ”, a encore précisé Arnold Matere.

“Parler de ces sujets fait partie de notre remise en question. Nous ne souhaitons pas que danser. Nous souhaitons aussi nous impliquer.
Je ne le cache pas, nous sommes opposés à ce projet. Nous assumons nos positions et défendons nos convictions, mais c’est un sujet chaud entre Marquisiens. Pour nous, ce n’est pas à proprement parler la pêche qui est gênant dans ce projet mais c’est le fait que ceux qui veulent le mettre en place, ont décidé de pêcher dans la zone protégée, là où se reproduit la ressource. C’est un peu comme si on allait dire à des pêcheurs d’aller pêcher au lagoonarium. Nous leur disons : ‘N’allez pas pêcher à la source mais aux abords de la zone de pêche internationale’. Comme cela, ils pourraient en profiter pour faire de la surveillance”, revendique Arnold Matere, intarissable sur le sujet.

Ensuite, place aux chants et danses. Le spectacle sera composé de deux parties. Il y aura des chants, tout d’abord, avec le groupe de Tahuata, Mi’oi nui. Ensuite, Taka Iki produira son show en exclusivité, “pour la première fois sur la légende de la création des îles Marquises”, détaille celui qui a connu les trois noms de l’association (lire encadré).

Et cette première journée “s’inscrit dans une longue liste d’événements que nous préparons, avec notamment notre bal au mois de mai 2018, avant un départ aux États-Unis, en novembre, pour un échange culturel”. Rien à dire, Taka Iki ne manque pas de mana.

Christophe Cozette

 

Infos pratiques

Journée marquisienne Mana papa tuhuka organisée par l’association Taka iki, samedi, de 9 à 20 heures, au Musée de Tahiti et des îles, à Punaauia.

Ateliers gratuits, de 9 h à midi : Initiations et démonstrations diverses de danses et de chants, haka, pahu, confection de tapa, du humu hei (Marquises Sud) et kumu hei (Marquises Nord), sports traditionnels. Le tout, animé par les jeunes de l’association.

12 h – 14 h : Kaikai enata et toutes les spécialités marquisiennes, à savoir cigales, crabes, kaakau… Prix : 1 500 F par personne.

14 – 16 h : Conférence, échanges et débats animés par Pascal Erhel autour de trois thèmes retenus pour cette journée : inscription des Marquises à l’Unesco, Festival des Marquises et projet de pêche industrielle.

18 h 30 – 20 h : spectacle en deux parties. Des chants tout d’abord, interprétés par la troupe Mi’oi nui de Tahuata, suivis du nouveau spectacle de la troupe Taka iki, sur la légende de la création des îles Marquises. Prévente : 1 000 F, sur place : 1 500F.

Réservations et informations sur la page Facebook, association Taka iki, par mail à takaiki17@gmail.com ou au 87 31 24 68 / 87 73 33 75

 

taka iki

277
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete