Journée mondiale des lépreux et clôture du centenaire d’Orofara

    lundi 26 janvier 2015

    La journée mondiale des lépreux a été marquée hier, dimanche, à Tahiti par une fête à Mahina qui célébrait également les 100 ans de Orofara, une vallée connue pour sa léproserie.  Les sept malades et  l’ensemble des habitants de la vallée ont activement participé à cet évènement à travers notamment un tableau vivant.
    Orofara a ouvert ses portes en 1914, après deux longues années de recherches de la part des autorités du fenua afin de regrouper tous les malades de Polynésie française. « Ils étaient entre 130 et 150 à l’époque » nous a confié Chantal Kwong, 9e adjointe à la mairie de Mahina, en charge des affaires sociales et de la famille.  « Au plus fort de la léproserie, il y a eu 183 malades ». En 1976, la léproserie a fermé ses portes mais les gens ont continué à vivre sur place. Le lieu s’est transformé lentement en communauté, en village et a fonctionné comme un dispensaire jusqu’en 1996. La commune souhaite aujourd’hui inscrire le site d’Orofara au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco.

    Lire l’intégralité de l’article et l’interview de Chantal Kwong, 9e adjointe à la mairie de Mahina, dans La Dépêche de Tahiti de lundi 26 janvier ou au feuilletage numérique

    Plus d’informations sur la léproserie d’Orofara sur le site internet www.tahitiheritage.pf
     

     
     
     
     
     
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete