Journée mondiale du don du sang – Mobilisation record

    mercredi 15 juin 2016

    Une douzaine de jeunes du Foyer des îles Taurua, un centre d’hébergement de La Mission, sont venus donner leur sang pour  la première fois, hier. Âgés de 18 à 25 ans, tous avaient été marqués par l’interview du Dr Broult, à la télévision, quelques jours auparavant. Originaires des Marquises, ils voulaient, eux aussi, “être des super-héros”, “sauver des vies”, ont-ils raconté. (Crédit Marie Guitton)

    Une douzaine de jeunes du Foyer des îles Taurua, un centre d’hébergement de La Mission, sont venus donner leur sang pour la première fois, hier. Âgés de 18 à 25 ans, tous avaient été marqués par l’interview du Dr Broult, à la télévision, quelques jours auparavant. Originaires des Marquises, ils voulaient, eux aussi, “être des super-héros”, “sauver des vies”, ont-ils raconté. (Crédit Marie Guitton)

     

    “C’est extraordinaire. Ça dépasse nos plus folles espérances !” Julien Broult, le responsable du centre de transfusion sanguine (CTS) de Taaone, a été totalement bluffé, mardi, par la mobilisation des Polynésiens à l’occasion de la Journée mondiale du don du sang.

     
    À 13 heures, environ 150 personnes s’étaient déjà manifestées pour remplir des poches de ce si précieux liquide, utilisé pour sauver les accidentés de la route, les prématurés ou les patients en phase postopératoire par exemple.

     
    “C’est un sursaut massif des donneurs de sang et surtout des nouveaux donneurs”, a précisé Julien Broult, rassuré de voir que la relève, chez les jeunes, était assurée. “Aujourd’hui, l’objectif est atteint”, a-t-il affirmé, en rappelant que la transfusion sanguine relève désormais à 100 % de la compétence de la Polynésie française, et qu’il “ne faut donc plus compter sur le sang des donneurs à l’étranger”.

     
    En une journée, mardi, le CTS aura récolté l’équivalent de plus d’une semaine de consommation.
    “C’est énorme !, s’est félicité Julien Broult. Mais la semaine prochaine, le problème va se reposer…”
    Les donneurs aguerris, réguliers, ont donc été poliment renvoyés chez eux, et invités à revenir la semaine prochaine.

     
    “Car notre politique, c’est la sécurité du don : on ne va pas faire du chiffre pour faire du chiffre, expliquait le responsable. Ce que je demande maintenant, c’est de fluidifier le flux des donneurs pour une bonne gestion des stocks. Le don du sang, c’est tous les jours !”

     

    M.G.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete