Habillage fond de site

Judo – Krystal Garcia en route pour l’Institut national du sport

mardi 31 juillet 2018

Krystal Garcia, une championne. (© DR)

Krystal Garcia, une championne. (© DR)


 Partie au Pôle France à Bordeaux, alors qu’elle n’avait que 14 ans, Krystal Garcia va entrer dans la cour des grands. La jeune judoka du club de Vénus intègre l’Institut national du sport à Paris où est formé le fleuron du sport français. Retour sur le parcours d’une combattante qui rêve de médailles olympiques.

Enfant,  elle faisait de la danse à l’école de Nelly à Mahina, et aussi du judo à Vénus. Mais un jour, la petite fille a dû choisir, car les répétitions avaient lieu aux mêmes heures que les entraînements. Krystal Garcia, la fille du coach de Vénus, a préféré le tatami.

Après une 6e à Taaone, Krystal entre en 5e au collège de Mahina et intègre inévitablement la classe judo. La jeune fille s’impose en compétition ; c’est une combattante née.

Elle n’a pas de rivale à sa taille sur le fenua. Aussi, son prof de Vénus, Bernard Di Rollo, l’oriente vers une structure métropolitaine. Si elle veut progresser, il faut partir. Et en 2014, après sa 3e c’est le “Pôle France” qui va l’accueillir à Bordeaux. Krystal n’a alors que 14 ans.

Après s’être adaptée à la rudesse de ses camarades de tatami, Krystal confirme les espoirs que l’on met en elle. Elle finira 3e au Championnat de France ! Mais la vie d’une sportive n’est pas un long fleuve tranquille. Si l’année dernière en classe de 1re ES tout se passe bien, les résultats sportifs sont en deçà.

Tête de série dans sa catégorie, la jeune Tahitienne est attendue. Sa première grosse compétition en janvier dernier à Cannes est une contre-performance. Krystal finit 7e. “Je n’ai pas su gérer la pression”, reconnaît-elle.

En février, elle part en stage à Paris à Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (Insep). Pour elle, c’est une préparation au tournoi de Paris, mais c’est surtout une chance de s’entraîner avec les seniors. Elle croise les championnes : Audrey Tcheuméo, Romane Dicko, Clarisse Agbegnenou, Marie-Eve Gahié ! Lors de confrontation la jeune Tahitienne réalise le niveau de ces femmes.

 

Blessure au corps et au moral

 

Après une semaine de repos, un nouveau stage se présente avec l’équipe des cadets. Mais au dernier match, Krystal se blesse au genou alors que se profile le Championnat de France. Au repos forcé pour trois semaines, la jeune fille n’est pas préparée quand elle arrive à la compétition et finira 5e. C’est un nouveau coup au moral, d’autant qu’elle ne pourra pas prétendre à participer au niveau européen, faute d’être sélectionnée. Il faut faire aussi une croix sur le Championnat de France junior, car il faut soigner ce genou. Et c’est en mai seulement que Krystal a pu reprendre normalement l’entraînement.

Reçue en classe de terminale, la jeune fille se pose des questions sur son avenir sportif. Ces entraîneurs la poussent à faire une demande d’intégration à l’Insep, mais Kristal doute. Pressée par son staff, elle fait sa demande sans conviction. Quand les résultats sont publiés, Krystal ne va même pas voir, certaine de ne pas être retenue. Ce sont ses copines qui vont lui apprendre la bonne nouvelle.

 

Objectifs olympiques

 

De retour à Tahiti pour les vacances, grâce à une convention de partenariat avec Air Tahiti Nui, la judoka de Vénus vient se ressourcer, car qu’elle sait qu’elle aura fort à faire à l’Insep. En plus de l’école, les entraînements seront plus nombreux et plus intenses. Elle sait la chance qu’elle a d’avoir décroché une place dans cet institut où de nombreux champions ont fait leurs armes.

Grâce à une bourse de sportif de haut niveau, octroyée par le Pays, le ministère des Sports et la DGEE, Krystal va pouvoir continuer cette belle aventure. Elle pense même déjà à l’après-Bac. Car si elle a bien l’intention d’aller le plus loin possible en judo, elle sait qu’il faut réussir ses études aussi.

Elle envisage ensuite de préparer les concours de la douane ou de la police. Après avoir rechargé les batteries au fenua, après de sa famille, Krystal repartira à la mi-août pour Paris, avec l’appétit d’une gagnante, car son rêve reste de remporter un jour des Jeux Olympiques.

 

JLM

 

KRYSTAL GARCIA JUDO

Cliquez sur la vignette pour l’agrandir

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete