Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Judo – Ra’irama Holozet, de Paea à Orléans

vendredi 18 août 2017

ra'irama holozet

Ra’irama Holozet, 15 ans, 1,96 mètres, 120 kg, pratique le judo depuis cinq ans à Manu Ura. (© DR)


Le judoka de Manu Ura, Ra’irama Holozet, 15 ans, s’envole demain pour le pôle France d’Orléans. Il a un gabarit impressionnant (1,96 mètre et 120 kg), et déjà un palmarès imposant chez les minimes et cadets. Rencontre avec la famille Holozet, à quelques heures du début de la nouvelle vie de Ra’irama.

Une nouvelle vie commence pour Ra’irama Holozet. Le judoka de Manu Ura au gabarit hors du commun (15 ans, 1,96 mètre et 120 kg) s’envole demain pour intégrer le pôle France d’Orléans. Il fera sa rentrée en seconde au lycée Benjamin-Franklin en plein coeur de la ville, prendra sa licence au club US Orléans (USO) et intégrera l’un des quatre centres de formation au judo de haut niveau de la fédération française.

Il sait son programme chargé et profite cette semaine de ses derniers instants de vacances à Tahiti. Pour l’instant, il s’inquiète un peu de “ne pas voir la famille pendant un moment”. Il logera “la semaine à l’internat du lycée, et les week-ends dans une famille d’accueil” , nous dit-il.

Sur le plan sportif, cette admission directe au pôle France récompense son engagement et ses bons résultats depuis deux ans. Son palmarès est éloquent pour un adolescent de 15 ans : deux médailles d’or (minimes +66 kg, et open) dès son tout premier tournoi international, à Auckland en 2015.

Une médaille d’or des +76 kg au tournoi minimes d’Île-de-France à Bondy en avril 2016. Une cinquième place (sur soixante) en +80 kg à la Coupe de France minimes à Saint-Quentin-en-Yvelines en octobre 2016. Une septième place des +90 kg aux Championnats de France cadets au mois d’avril 2017 à Clermont-Ferrand. Enfin, le 30 juillet dernier, à l’Open international d’Auckland, une nouvelle médaille d’or chez les cadets +81 kg, et l’argent chez les juniors +100 kg.

Géant ! Prochain objectif, pour le jeune judoka tahitien : “Faire un podium aux Championnats de France cadets en 2017.” Et dans un coin de sa tête : son idole, Teddy Riner, le Guadeloupéen de 2,04 mètres et 130 kg.

Ra’irama Holozet se souvient : “C’est mon modèle. J’ai fait un combat contre lui en décembre 2015. Il est allé doucement, sinon…”

Tous les mercredi et vendredi à Manu Ura Orléans, Ra’irama connaît déjà un peu. Il s’entraîne avec l’USO à chaque fois qu’il fait un déplacement en France. “Le directeur technique de l’US Orléans, Olivier Depierre, est celui qui l’a repéré le premier, lorsqu’il était venu en décembre 2014 à Tahiti” , rappelle Frédéric Holozet, le papa. Sur place, Ra’irama sait qu’il aura un entraînement tous les soirs après les cours.

Le week-end, ce sera repos, sauf quelques stages de préparation et compétitions. Remplie de fierté et d’émotion, sa maman, Poema Cowan, nous raconte au téléphone que “Ra’irama a toujours été le plus grand et le plus gentil à l’école”, et qu’il est aussi “très apprécié dans son club de Paea où il passe tous ses mercredi et vendredi après-midi à encadrer les petits” .

Parmi les plus jeunes de Manu Ura, ses deux frères, Ra’imaru, 8 ans, et Ra’iroa, 6 ans, qui “eux non plus ne sont pas petits”, assure leur mère : “On est à fond pour que nos enfants réussissent dans ce qu’ils veulent. On n’a jamais eu de sponsor. Ce sont les parents qui paient tout.”

Au club à Paea, l’entraîneur Frédéric Garcia a déjà commencé à préparer son poulain pour sa nouvelle vie. “Je dois démarrer la musculation, donc il m’a un peu montré. Ça va, j’aime bien”, sourit Ra’irama Holozet. Au moment de dresser une liste des remerciements, le judoka cite ses parents, ses frères, ses grands-parents. Ses entraîneurs : Frédéric Garcia, de Manu Ura, et Nicolas Tivant, de Tefana. Son père pense aux finances et remercie la DGEE pour la bourse qui paiera désormais une partie des frais de déplacement et de scolarité.

Ra’irama Holozet s’envole demain samedi pour Orléans, sans ses parents. Il ne reviendra pas au fenua avant Noël. Il n’y a plus qu’à lui souhaiter une bonne intégration et des résultats aussi grands que lui.

 

Benoît Buquet

 

 

458
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete