Justice – Affaire Honotua : un an de prison avec sursis requis contre Émile Vernaudon

    vendredi 5 février 2016

    La quatrième journée du procès de l’affaire Honotua s’est ouverte avec les réquisitions du procureur. Ce dernier a parlé pendant près de deux heures, le parquet a tenu à recontextualiser l’affaire et à expliquer à nouveau pourquoi chacun des mis en cause est prévenu. Il est revenu sur les définitions de “l’octroi d’un avantage injustifié” et de “favoritisme”.
    Dans ce cas, il indique “ne peut être coupable de l’infraction qu’une personne”. Il ajoute : “Il n’est pas reproché à l’OPT d’avoir acheté un câble. Ce qu’on lui reproche, c’est d’avoir cherché à éviter l’application des règles, d’avoir feint de respecter les règles en biaisant le cahier des charges.”
    Il reproche également à Alcatel d’avoir proposé d’anciens cadres supérieurs en tant que consultants et note également que les échanges, avant, pendant et après la signature du contrat, entre les consultants et Alcatel, n’auraient pas été usuels. Par ailleurs, Alcatel serait entrée en possession du cahier des charges avant le lancement de l’appel d’offres.
    Les neuf prévenus risquent jusqu’à deux ans de prison et 3,5 millions de francs d’amende.

    Les réquisitions

    Le parquet a requis contre la SAS Alcatel Submarine Network un milliard de francs Pacifique d’amende. Le procureur a également demandé, à l’encontre des neuf prévenus, des peines de prison allant d’un an à 18 mois de prison avec sursis et la relaxe pour Jean-Paul Barral.
    Le conseil de M. Barral s’est dit soulagé de ces réquisitions. “M. Barral a clamé son innocence depuis le début de la procédure. C’est un soulagement mesuré. Maintenant, nous attendons la décision du tribunal, puisque c’est au tribunal que revient la tâche de juger, dire le droit et de confirmer ou non si M. Barral est relaxé et renvoyé des fins de la poursuite. Quelqu’un qui arrive à la tête de l’OPT qui baisse son salaire au niveau du plus petit salaire d’un agent de l’OPT, c’est quelqu’un qui vient faire le ménage, remettre les choses à plomb.”
    Des peines de trois à cinq ans d’inéligibilité ont été requises à l’encontre de Jean-Émile Frébault, Émile Vernaudon et Alphonse Teriierooiterai. Des réquisitions qui ont évidemment fait réagir les conseils des mis en cause.
    Le procureur a requis, à l’encontre d’Émile Vernaudon, une peine d’un an de prison avec sursis une amende de deux millions de francs et cinq ans d’inéligibilité. “Ça me paraît extrêmement sévère dans un dossier où le délit qui est reproché à mon client est tout à fait discutable, je fais totalement confiance au tribunal pour entendre nos arguments. Monsieur Vernaudon en a un peu marre d’être pris à partie de manière systématique simplement parce que c’est Émile. Il a dû se passer quelque chose de pas clair. Mais, ce
    n’est pas ça la justice. La justice, c’est faire du droit et on va
    en faire maintenant”, a indiqué Me Sylvain Fromaigeat
    Dans la même ligne de défense, l’avocat de George Puchon, Me Thibault Millet, juge les réquisitions du procureur sévère, le parquet a demandé à l’encontre de l’homme que l’on surnommait M. Câble, 18 mois de prison avec sursis et deux millions de francs d’amende. “Ce sont des réquisitions assez sévères et qui sont difficiles à entendre pour M. Puchon puisque, finalement, ce qu’on lui reproche dans ce dossier, c’est d’avoir fait son travail en présidant des commissions qu’on lui a demandé de présider. Aucun manquement n’est reproché à M. Puchon, on ne dit pas qu’il a violé une règle, un texte ou quoi que ce soit. On ne démontre même pas qu’il était informé d’une quelconque irrégularité dans ce dossier. On vient dire parce que c’est M. Puchon, parce que c’est un ancien ministre, parce qu’il a eu des responsabilités dans ce dossier. Forcément, il devait bien savoir qu’il y avait des problèmes. C’est vrai que c’est dur à avaler d’avoir des réquisitions de ce type-là”, conclut Me Millet.

    M.-C.C.

    TEKI TOA 2016-02-06 08:32:00
    Pourquoi le titre de l'article ne mentionne qu''Emile Vernaudon et pas les autres prévenus?
    Pourquoi pas 2016-02-05 13:05:00
    LOL : "Monsieur Vernaudon en a un peu marre d’être pris à partie de manière systématique simplement parce que c’est Émile. Il a dû se passer quelque chose de pas clair." Emile c'est le gars qui se payait même des écrans géants pour sa maison au frais du contribuable MDR, quand on est con, ON EST CON, c'est un profiteur, un escroc comme beaucoup d'autres c'est tout, nous on en a marre de voir ces pseudo politiciens profiter de leurs statuts, il ne connaissent même pas le sens du mot politique ! Ce sont des voyous qui ne valent pas mieux que les délinquants qui fleurissent dans les rues et les districts.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete