KCTR, un groupe secret pour répondre à la violence par la violence

    samedi 3 octobre 2015

    Ce n’était même pas une semaine après la marche blanche contre la violence provoquée par la mort de Sandy Ellacott. Ce jour-là, une page se créé sur Facebook et se présente en partie ainsi : “Tu saignes un frère ou une sœur, tu subiras la même chose car il y a les anges et les démons. Tu ne seras jamais plus tranquille dans ta tête et dans ta vie car le pire t’attendra au tournant. Tu tabasses plus faible que toi par amusement, tu subiras le même sort en pire. Les soldats de la vengeance sont en marche.”
    La page reprend une formule célèbre sur les réseaux sociaux, “Keep calm” (restez calme), et y ajoute “take revenge” (prend ta revanche), surmonté d’une tête de mort tirée du personnage The Punisher (le punisseur) issu du monde des super-héros de Marvel. 
    “Le mouvement est encore en construction”, a expliqué par message Internet l’initiateur du groupe. 
    “Nous ne pouvons nous exprimer par téléphone car nous sommes déjà sous surveillance.”
    Le projet était en gestation depuis quelque temps déjà. “L’idée est née il y a quelques années mais jamais mise en pratique. Il faut du temps pour être entouré de personnes fiables et courageuses.”
    Car le groupe, qui comptait hier 175 membres, recrute : “Si vous avez plus de cinq ans d’arts martiaux, boxe, krav maga, kung-fu, MMA… Ancien militaire, détenu, citoyen ayant une très forte conviction de changement et de bien-être pour notre fenua. Vous serez recontacté si vous êtes choisi pour faire partie de cette petite famille très spéciale. Aucune identité ne sera révélée. Seuls les fondateurs auront vos coordonnées. Votre salaire sera votre bravoure et le soulagement de certaines victimes”, est-il ainsi expliqué sur une publication illustrée d’une image de fight club. 
    “Ils se disent être des combattants, mais c’est bizarre parce que ça ne correspond pas à l’éthique d’un combattant”, explique le responsable d’un club de MMA (arts martiaux mixtes). “Nous ne nous battons que selon des règles bien définies et dans un lieu proprement dit.”
    Le KCTR annonce ne vouloir agir “que la nuit, à l’abri des regards”. 
    Les auteurs de violences gratuites seraient les proies potentielles de ce groupe, mais, comme l’explique l’initiateur, “nous ne sommes pas des bourreaux, nous voulons faire prendre conscience”. “La punition est l’extrême recours. Punir serait un échec, et nous détestons l’échec.”
    Sans fixer de règles précises sur ce qui les amènerait à punir physiquement un auteur de violence, le groupe explique en revanche que ce dernier a un recours.
    “Il a une solution, c’est de demander pardon à sa victime et sa famille” sur une vidéo publiée publiquement. “Il demandera pardon car il est conscient qu’au fond de lui, il a agi par détresse ou manque d’amour”, espère le fondateur de KCTR, avant de préciser “mais s’il récidive, il n’y aura plus aucune négociation”.
    Sur la page, le groupe fait mention de l’agression d’un cycliste, la semaine dernière, et de sa condamnation à six mois de prison ferme. 
    “Six mois ferme, tabassé par plaisir… KCTR sera à la sortie… Aucun lieu ne nous arrêtera. Votre seul moyen d’y échapper, c’est de demander pardon en public par vidéo”, explique le texte.
    Si le groupe souhaite avant tout “que cette violence cesse et que si la peur de représailles peut freiner certains délinquants, nous aurons gagné un peu de terrain pour la paix”, il frôle pourtant, lui aussi, l’illégalité. “C’est gravissime”, a expliqué le parquet en prenant connaissance de ce groupe. 
    Il a décidé d’ouvrir hier une enquête préliminaire pour constitution d’un groupe de combat et menaces de violence sur les personnes. 
    “Nous sommes dans une démocratie. Nul n’est autorisé à faire usage de la violence. Encore moins les vengeurs masqués. C’est grave. Tout passage à l’acte sera sanctionné comme les violences habituellement. Le principe légal de notre droit est que personne n’a le droit de faire usage de la violence. Toute violence est illégitime. Seul l’État a le droit de sanctionner le crime ou le délit. Chacun doit respecter ce principe.”
    La constitution d’un groupe de combat est passible de trois ans d’emprisonnement et les menaces de violence de six mois. 
    Hier, en fin de journée, le texte promettant d’attendre le détenu à sa sortie de prison avait déjà été modifié pour rendre cette menace moins visible. 

    F.C.

    Hiro 2015-10-05 06:02:00
    pour ceux qui veulent retourner aux temps anciens pensant que la vie d avant etait meilleur, on choppe le gars on lui arrache un oeil et on lui fracasse le crane...c est persuasif....
    eurassss 2015-10-04 20:45:00
    Ya plus rien a faire

    Tahiti est voué au chaos et c'est inévitable.
    vai86 2015-10-04 19:23:00
    "Super Zéro" la violence amène la violence.... On le dira jamais assez...... C'est bien si on pouvait éduquer les parents, au lieu de les "rosser", une remise à zéro si tu veux parce que avant d'être parents ils ont été enfants et lorsque tu deviens à ton tours parents il n'y a pas de mode d'emploi.
    Tu apprends sur le tas et selon tes moyens donc juger n'apporte que de haine et fini par la violence.
    Vaut mieux donner des exemples constructive (voir des conseils) plutôt qu'affirmer une tolérance "Zéro".
    super zero 2015-10-04 18:57:00
    Bande de merde, vous croyez que vous allez regler des problèmes par la violence? Je suis totalement d''accord avec vous, il faut faire quelque chose et le vrai problème vient de leur éducation donc allez rosser leurs parents... fi real!!!
    franky 2015-10-04 18:15:00
    Curieux comme la "Justice" devient toujours "française" quand ça ne plait pas en Mahoi Nui…
    vai86 2015-10-04 14:37:00
    L''Homme le seul responsable qui ne cesse de rejeté la faute sur son voisin.
    vai86 2015-10-04 14:29:00
    Anges et démons. Soeurs et frères. L''alcool et la drogue. L''ami et l''ennemi. La violence amène la violence. Le blanc et le noir. Vérité et mensonge. Paix et guerre. Amour et trahison. La justice n''est pas responsable et encore moins l''imam.
    Derouet 2015-10-04 07:26:00
    Depuis l'arrivé de l'imam et ses compatriotes sur le Fenua! y a de la violence!!!!
    Derouet 2015-10-04 07:26:00
    Depuis l'arrivé de l'imam et ses compatriotes sur le Fenua! y a de la violence!!!!
    Derouet 2015-10-04 07:26:00
    Depuis l'arrivé de l'imam et ses compatriotes sur le Fenua! y a de la violence!!!!
    pluschalala 2015-10-03 18:36:00
    Je suis daccord avec ta question, mais que fais la justice? Surtout que les gens qui on commis ces crimes de violance ne sont pas sévèrement puni!!! Alors arrive le moment ou des gens du peuple vont vouloir eux même rendre justice...a mediter
    Patriote 2015-10-03 13:27:00
    C''est vrai que les crimes se multiplient en Polynesie, mais que fait donc la justice française?
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete