Habillage fond de site

Kikilove : “J’assume complètement les bêtises que j’ai faites”

mercredi 24 janvier 2018

kikilove

Selon son avocat, Kikilove a fait des aveux “avec une facilité déconcertante”. (© Florent Collet)

Placé en détention provisoire depuis le mois d’octobre dernier, Kikilove a été présenté au juge des libertés et de la détention (JLD) en vue de prolonger sa détention jusqu’à son procès, l’instruction de cette affaire étant close depuis une semaine.

“J’ai compris, j’assume complètement les bêtises que j’ai faites, j’ai fait des mauvais choix et dit oui à des mauvaises personnes”, a expliqué celui que le JLD a décrit comme “l’initiateur et l’organisateur” ou “le personnage central” d’un trafic portant sur l’importation depuis les États-Unis de 25 kilogrammes d’ice, dont quatre auraient été écoulés sur le marché local. Pour cela, “il aurait profité de son travail de guide touristique”, a également ajouté le JLD.

Pour appuyer sa demande de maintien en détention, le procureur a notamment expliqué que “s’il était remis en liberté, cela en étonnerait plus d’un”.

L’avocat du présumé trafiquant a, de son côté, rappelé qu’aussi bien en garde à vue ou lors des confrontations, son client avait fait des aveux “avec une facilité déconcertante”, ce qui, dans les affaires de stupéfiants, “relève de l’exceptionnel”. Il a demandé une assignation à résidence chez ses parents avec bracelet électronique.

“Je sais que 21 kilos, c’est très, très lourd”, a ajouté Kikilove. “Mes parents sont vieux, je voudrais rester auprès d’eux. Si je sors, Tahiti est petit, c’est connu, cela va se savoir. Je veux juste rester à la maison avec mes parents.”

Le juge des libertés et de la détention a finalement décidé de son maintien en détention ; il en a fait de même pour les deux personnes qui comparaissaient hier.

Après Kikilove, c’est en effet celui qui avait le rôle de nourrice qui est ensuite passé devant le JLD. Quinze kilogrammes d’ice avaient été retrouvés à son domicile. Une drogue importée par son cousin, troisième acteur, au rôle plus important. Ce dernier stockait chez lui la drogue et lui avait permis d’empocher un petit pécule pour services rendus. 

“Il a été utilisé, il s’est fait avoir par son cousin”, a expliqué son avocat. “Nuutania m’a servi de leçon, je ne veux plus du tout avoir affaire à la justice”, s’est défendu le jeune homme, toujours attendu par son employeur. “J’aimerais ne pas perdre mon emploi car aujourd’hui, c’est dur d’en trouver.”

L’avocat de son cousin a, de son côté, balayé les suspicions d’argent ou de drogue cachés à l’extérieur et a déjà donné un aperçu de l’un des enjeux du futur procès en indiquant que son client avait été “guidé par Kikilove”.

 Cette audience aura également permis d’apprendre que plusieurs millions de francs avaient été saisis et retenus aux États-Unis.

 

F.C.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete