La délégation de la Polynésie française veut renforcer le soutien aux malades polynésiens

    samedi 16 avril 2016

    La déléguée de la Polynésie française, Caroline Tang, est allée, mercredi et jeudi à Paris, dans deux foyers accueillant des malades polynésiens en soins dans des hôpitaux. Des visites qui s’inscrivent, depuis le début du mois d’avril, dans une série de rencontres, à Bois-Colombes, à l’hôpital Bichat et au centre de cardiologie d’Évecquemont, destinées à présenter les missions de la délégation de la Polynésie française et écouter les patients, très souvent, sans repères à leur arrivée de Tahiti. Et ce avec une ambition : améliorer les conditions d’accueil et de séjour.

    Venue porter un message de soutien aux malades du président Édouard Fritch, Caroline Tang était mercredi à la résidence Central Park à Arcueil et jeudi à la maison Saint-Jean la Croisée dans le XIIe arrondissement de Paris.
    Il existe sept hébergements de ce type dans la région parisienne, où séjournent des patients qui ne peuvent pas être soignés à Tahiti.
    Bien consciente que des progrès peuvent être faits, Caroline Tang mise, à court terme, sur une synergie entre les différentes structures qui accompagnent les patients.

    Outre la délégation de la Polynésie française, les patients polynésiens peuvent ainsi compter sur l’aide de l’antenne parisienne de la Caisse de prévoyance sociale (CPS) dirigée par Maeva Serre, de bénévoles très dévoués et des associations comme A tauturu ia na présidée par Denise Teihotaata ou encore l’Association des amis de la Polynésie française (AAPF) et son président René Desbiolles. Celui-ci a, d’ailleurs, été reçu mercredi par Caroline Tang et s’est dit prêt à œuvrer à ses côtés.     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete