La DSP se dote d’une brigade de protection des personnalités et de nouveaux locaux

    mardi 26 janvier 2016

    De nouveaux locaux ont été inaugurés à la DSP de Papeete, hier, en présence de nombreux officiels de l’État et du Pays. Le commissaire François Perrault a également annoncé la naissance d’un “groupe de protection” composé de 16 policiers qui viennent de suivre une formation spéciale. Ceux-ci auront à l’avenir la charge de veiller sur la sécurité des personnalités séjournant au fenua. 

    Le directeur de la sécurité publique, le commissaire François Perrault, ainsi que le haut-commissaire, Lionel Beffre, et les représentants des différents corps des autorités judiciaires et des forces de l’ordre, ont procédé, hier, à l’inauguration de 300 mètres carrés de nouveaux locaux au commissariat de Papeete. Des bâtiments occupés jusqu’alors par des services du représentant de l’État et qui ont fait peau neuve après un investissement de quelque 40 millions de francs. Ceux-ci accueilleront désormais différentes unités de la police dont la (discrète) cellule de renseignement, qui sera située au premier étage. 
    Autre nouveauté : la création du “groupe de protection”. Durant deux semaines, 16 policiers ont en effet suivi une formation spéciale dispensée par deux agents du service de protection des hautes personnalités (SPHP), les gardes du corps de la République, chargés de veiller sur la sécurité des ministres ou des VIP en visite sur le territoire national. 
    “Le but était de les rendre complètement autonomes dans la mise en place d’une mission de protection rapprochée”, explique le brigadier-chef Philippe qui a dirigé l’entraînement. 

    “Prime collective”

    Au programme des stagiaires : repérage des lieux, tirs en mouvement mais aussi conduite de véhicules en situation d’urgence en cas d’évacuation. Ces 16 policiers seront donc chargés de protéger des personnalités lors de leur venue au fenua. Cette formation n’a, en revanche, aucun lien avec le séjour du chef de l’État en Polynésie, celle-ci ayant été programmée de longue date.
    Lors de sa prise de parole, le commissaire Perrault s’est félicité du travail de ses hommes pour l’année écoulée. Les vols avec violence ont diminué de 20 % en zone police et le taux d’élucidation des affaires a parallèlement progressé. “Ces résultats ont été remarqués au niveau national puisqu’une prime collective pour résultats exceptionnels a été accordée aux fonctionnaires de la DSP”, s’est félicité le haut gradé. Les vols par effraction ont, en revanche, augmenté et feront donc office de “priorité pour l’année 2016”. 
    Le haut-commissaire a, quant à lui, annoncé que les locaux du commissariat de Papeete feront encore l’objet de travaux dans les mois et même les années à venir. La salle d’accueil du public sera agrandie et une salle de commandement devrait, à terme, voir le jour. 

    J.-B.C. 

    POLALUNE 2016-01-26 14:13:00
    tu racontes n'importe quoi, il n'y as pas de ripoux chez les flics à Tahiti, c'est juste qui ferment les yeux parce-que c'est quelqu'un de leurs familles ou amis mais des ripoux réellement ? ils perçoivent des pots de vins et touts ? on es pas dans un film là..
    proQ 2016-01-26 11:27:00
    Et si on commencer a virer les ripoux de la DSP , sa ferai plus de place pour les flics qui font leur job honnêtement.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete