La famille au cœur des préoccupations de l’association familiale catholique

    lundi 5 octobre 2015

    L’association familiale catholique (AFC) de Polynésie française a organisé hier, à la pointe Vénus de Mahina, une grande journée de mobilisation pour mettre en avant les valeurs de la famille. Celle-ci a démarré par une grand-messe organisée en plein air avec le père Joël, qui a délivré un message fort à l’intention de tous les participants. “Une famille malade, c’est une société malade”, a-t-il dit. 
    Le représentant de l’Église n’a pas manqué de rappeler qu’il y a une différence entre éduquer et instruire son enfant. Pour lui, l’éducation incombe aux parents et l’instruction aux enseignants lorsque l’enfant est à l’école. Car le père Joël considère que la société a beaucoup évolué et que, quelque part, les parents oublient un petit peu leur rôle d’éducateur auprès de leurs enfants. 
    “On est là pour les aider et leur permettre de jouer pleinement leur rôle”, a insisté le père Joël.

    L’unité de la famille

    Le président du Pays Édouard Fritch a indiqué de son côté qu’à la suite des violences que le Pays a connues ces dernières semaines, il est important de revoir la cellule familiale pour trouver des solutions. “La cellule familiale, c’est là qu’il faut que nous travaillions tous ensemble. C’est là que nous devons éduquer nos enfants pour qu’ils deviennent des gens responsables demain. Il faut leur apprendre quelles sont les valeurs de la vie. Ce n’est pas le système éducatif qui pourra faire ce travail. Et tout ça passe par l’unité de la famille.”
    Pour le président Édouard Fritch, il ne faut pas se voiler la face : “Aujourd’hui, notre famille est éclatée parce que les parents consacrent peu de temps à leurs enfants.”
    Pour sa part, le maire de Mahina, Damas Teuira, partage la réflexion du père Joël. “Le message était fort. En ce qui nous concerne, nous allons, au sein du conseil municipal de Mahina, faire en sorte que l’unité familiale retrouve ses valeurs. Aujourd’hui, la jeunesse est désorientée parce qu’à la base, les familles ne sont plus unies. C’est là-dessus que nous allons travailler.”
    Après la grand-messe, tout un programme d’animations était prévu pour mettre en avant les enfants, les jeunes et la famille.
    L’AFC organisait ce rassemblement des familles catholiques pour la dixième année. La dernière édition s’était déroulée à Moorea, à la pointe Temae. 

    C.T.

    Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete