La famille Bélier au bénéfice de l’association Apa e Reo Nui

mardi 27 janvier 2015

Ce soir, l’Association des sourds et malentendants de Polynésie, Apa e Reo Nui, organise la projection en avant-première au cinéma Liberty du film La famille Bélier. Cet événement, premier de l’année pour le cinéma et toute première fois pour l’association, a pour but de soutenir Apa e Reo Nui dans ses futures actions grâce aux fonds récoltés.
Le film choisi traite de la surdité. Pour l’association, La famille Bélier est une ode à la tolérance et à l’acceptation des différences. Ce film met en lumière le quotidien d’une famille de sourds, son mode de vie, sa façon de communiquer avec les autres, mais aussi la façon dont le monde extérieur les perçoit.
L’une des enfants de cette famille est entendante. Le public va ainsi découvrir de manière drôle et émouvante deux mondes qui se côtoient et se heurtent parfois, notamment lorsque la jeune fille tente d’affirmer son identité et son projet de vie à ses parents.
La famille Bélier rencontre, depuis son arrivée dans les salles, il y a un mois en métropole, un succès phénoménal. Plus de cinq millions de spectateurs l’ont déjà vu depuis sa sortie. La projection est prévue ce soir, à 19 h 45, dans la grande salle du Liberty. Les places sont disponibles en prévente par le biais de l’association ou directement au cinéma, au tarif de 2 000 F. Le prix comprend l’entrée pour le film, une boisson et un paquet de pop-corn.

Jen.R.

 

L’association Apa e Reo Nui

Créée en 2011 par Vaea Billy, sourde de naissance, l’association a pour objectif de soutenir les sourds et malentendants de Polynésie française et d’aider leurs proches et leur famille à communiquer avec eux, grâce à l’apprentissage de la langue des signes.
Chaque dernier samedi du mois, l’association propose un café-signes. Des rencontres récréatives et formatives pour les familles sont aussi organisées plusieurs fois dans l’année. Enfin, l’association organise une course à pied, “Le mur du son”, à l’occasion de la Journée mondiale des sourds, en septembre.
La présidente, Vaea Billy, souhaite créer une entreprise de formation pour enseigner la langue des signes aux gendarmes, à l’hôpital et dans les administrations. Un projet qui servirait à développer cette langue et qu’elle soit ainsi pratiquée par le plus de gens possible.
La Polynésie française recense
463 sourds et malentendants, dont 151 ont moins de 20 ans.
Contact : apaereonui@gmail.com ou par téléphone au 87.24.35.43 ou 87.20.53.70 (SMS uniquement)

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete