La fête du va’a démarre à Huahine

    lundi 3 novembre 2014

    Le départ de la première étape de la 23e édition de la course Hawaiki Nui Va’a sera donné mercredi à 7 h 30 à Huahine pour les 85 équipages engagés. La pesée des va’a, dont le poids ne doit pas être inférieur à 150 kg, aura lieu aujourd’hui à Fare, la cérémonie d’ouverture étant prévue demain, mardi.

    La grande fête du va’a démarre, cette semaine aux îles Sous-le-Vent, à l’occasion de la 23e édition de la course Hawaiki Nui Va’a dont le départ sera donné, mercredi matin, de Fare à Huahine pour trois étapes qui emmèneront les rameurs sur la plage de Matira à Bora Bora, vendredi. Par avion ou par bateau, supporters, membres de clubs, médias et touristes ont convergé en masse vers les îles Sous-le-Vent.
    À partir d’aujourd’hui, lundi, à 10 heures, démarre la pesée des V6 qui ne doivent pas être trop légère –150 kg minimum chacune–, comme l’exige le règlement de la course. La pesée se poursuivra, demain matin, mardi, à partir de 7 h 30, puis les va’a seront entreposées dans un parc fermé jusqu’au lendemain. Mercredi, ce seront 85 équipages qui prendront le départ de la première étape qui sera donné, à 7 h 30, dans la rade de Fare à Huahine. Quant à la cérémonie d’ouverture, elle est prévue pour demain après-midi à partir de 16 h 30 sur la plage de Fare à l’issue de l’ultime réunion des commissaires de courses, des entraîneurs et des responsables de clubs avant le départ.

    Assurer la sécurité

    Outre les milliers de personnes rassemblées, cette semaine aux îles Sous-le-Vent, se sont également des centaines de bateaux qui rallieront les îles en suivant les rameurs. “Comme tous les ans, c’est une véritable armada qui accompagne la course. Le nombre de bateaux est impressionnant, et c’est aussi ce qui fait le charme de Hawaiki Nui Va’a”, indique Élise “Tutu” Maamaatuaiahutapu, présidente du Comité organisateur de Hawaiki Nui Va’a (Acohv).
    Une flotte qui n’est pas sans poser des problèmes de sécurité: “Une réglementation a été mise en place par la DPAM et par les affaires maritimes, mais nous essayons de trouver des solutions par rapport aux responsabilités relatives à l’augmentation des passagers à bord. Car un “poti marara”, c’est deux personnes à bord et pas plus, la réglementation ne l’accepte pas. Il faut donc des autorisations occasionnelles bien précises pour l’événement”, a t-elle conclu.
    “Dans la zone de compétition Huahine-Raiatea-Taha’a-Bora Bora, les propriétaires de navires de pêche doivent présenter la demande d’autorisation temporaire et exceptionnelle d’embarquement de personnes”, indique ainsi le site Internet du comité organisateur, sur lequel les formulaires nécessaires sont à télécharger.
    De quoi suivre avec sérénité les trois étapes de la course, auxquelles s’ajoutent, mercredi, celles des Taurea et des Va’a Hine.
    Quant aux pronostics de cette 23e édition, ils sont très ouverts et cela promet de beaux combats qui seront retransmis par de nombreux médias tant locaux qu’internationaux, d’autant plus que La Dépêche de Tahiti remettra, à l’issue de chaque étape, un prix du courage aux équipages les plus méritants.
    Jean-Marc Monnier

    Lire aussi nos interviews des organisateurs dans l’édition de ce lundi 3 novembre

    eveno jacky 2014-11-03 23:26:00
    Iaorana, cette course est-elle retransmise en métropole et sur qu'elle chaine. Mauruuru.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete