La grande aire marine protégée des Marquises présentée en Australie

vendredi 14 novembre 2014

En préambule au Congrès international des parcs, à Sydney, en Australie, la Polynésie française a été invitée à présenter « Te Tai Nui a Hau », la grande aire marine protégée des Marquises, au réseau « Big Ocean ». Celui-ci, regroupant quatorze gestionnaires de grandes aires marines protégées (Hawaii, l’Australie, les îles Phoenix, les îles Mariannes, les îles Cook, l’île de Pâques, etc), pourrait, en 2015, accueillir la Polynésie française, déjà identifiée comme site d’intérêt.
Durant les échanges, Heremoana Maamaatuaiahutapu, représentant le gouvernement, a pu faire valoir la vision polynésienne qui associe conservation et développement durable, et qui met la culture et l’éducation au cœur des politiques d’aires marines protégées. Heremoana Maamaatuaiahutapu était accompagné de Sophie-Dorothée Duron, directrice de l’antenne des aires marines protégées en Polynésie française, de Toti Teikiehuupoko, président de la Fédération culturelle et environnementale des Marquises, Motu Haka, et de Pascal Erhel Hatuuku, coordinateur du projet « Marquises-Unesco ».
Heremoana Maamaatuaiahutapu a aussi été invité à exposer les projets d’aires marines protégées de la Polynésie lors du « World Leaders Dialogue », en compagnie des ministres de Chine, du Japon, du Congo, du Costa-Rica et d’Australie qui ont été les seuls pays à être invités à s’exprimer lors de cet évènement. Une tribune exceptionnelle pour la Polynésie française et le Pacifique. Il a été désigné pour cela porte-parole par l’ensemble des pays du Pacifique présents lors de la conférence. La démarche originale de la Polynésie alliant culture et environnement a en effet été unanimement saluée, tout comme le concept d’Aire Marine Educative lancé par les écoles des Marquises que l’ensemble des participants découvrait. Le World Parks Congress rassemble plus de 5 000 participants venus du monde entier.
Par ailleurs, Heremoana Maamaatuaiahutapu a aussi rencontré l’Alliance Française de Sydney avec qui des liens ont commencé à être tissés, notamment au travers du FIFO (Festival international du film documentaire océanien) dont 3 films ont été présentés lors du French Film Festival qui a attiré plus de 40 000 spectateurs. L’Alliance Française de Sydney souhaite poursuivre les opérations de promotion de la Polynésie à Sydney et en Australie au travers du réseau des Alliances.
 
D’après un communiqué de la présidence

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete