La maison d’arrêt de Nuutania ouvre ses portes aux caméras

    lundi 26 janvier 2015

    “Cela faisait 20 ans qu’on demandait les autorisations. Parfois sans obtenir de réponse. Et cette fois, sans que l’on sache pour quelle raison, la maison d’arrêt de Nuutania a accepté de nous ouvrir ses portes.”
    Olivier Gélin est rédacteur en chef TV de Polynésie 1ère et présentateur de l’émission mensuelle de reportages Polynés’îles. Trois mois après la fin du tournage, qui s’est déroulé en octobre dernier, le journaliste semble encore surpris quand il raconte les conditions dans lesquelles l’une de ses équipes a pu filmer, en toute liberté et pendant cinq jours, la vie dans la prison. “On nous a vraiment laissé travailler. La seule condition était de flouter les visages des détenus.”
    Le résultat : un magazine de 26 minutes offrant un regard actualisé sur le fonctionnement quotidien d’une maison d’arrêt unique dans la République française, et à bien des égards car pointée du doigt depuis de très longues années pour sa surpopulation record (plus de 400 détenus pour 150 places environ).
    Les images de nos confrères révèlent, et c’est tout le paradoxe, un certain “vivre ensemble” communautaire qui empêche sans doute que la cocotte-minute n’explose.
    Des détenus qui vont et viennent dans les couloirs, portes de leurs cellules grandes ouvertes, d’autres affectés au nettoyage des abords extérieurs de la prison, sous les yeux des surveillants mais sans entraves.
    Ou encore cette scène qui semblerait improbable dans une prison de métropole : des condamnés qui participent en cuisine à la réalisation des repas, maniant les couteaux de cuisine comme n’importe quel cuistot.
    Si certaines images peuvent donner l’illusion que la vie s’écoule paisiblement derrière les miradors, d’autres ramèneront le téléspectateur à la réalité. Comme les rats qui pullulent à la nuit tombée, la promiscuité d’hommes condamnés à vivre à quatre dans quelques mètres carrés, la drogue qui circule, et certains détenus ayant parfois fait la Une des journaux et qui rappellent, face caméra, que leur avenir s’inscrit là-bas parfois pour les 20 prochaines années.
    De l’ambiance des parloirs aux couloirs où résonne à l’unisson, chaque soir de l’année, le chant entonné par les détenus depuis leurs cellules, Nuutania propose un intéressant tour d’horizon de la vie carcérale en Polynésie française.

    Raphaël Pierre

     

    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2015-01-30 01:23:00
    QUELQU'UN a-t-il le lien du replay? Merci
    rollstahiti@gmail.com
    Erick Monod 2015-01-27 00:32:00
    Tu as raison , Daniel , désolé de l'avoir oublié . Quand a Gélin , qu'il dise des bêtises , c'est pas grave : c'est un chef ...et ce n'est plus un journaliste depuis longtemps ...
    @ Hoffer , quel dommage , on aurait pu partager une cellule....avec Flosse et bien d'autres..
    Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER 2015-01-26 22:55:00
    @Erick Monod et Daniel Moine : Et moi j'y ai "passé" du 22 juin 2010 au 19 août 2010. Sans télé... et sans ROLLS-ROYCE Silver Spur à la sortie puisque les douaniers ont eu le temps de me la voler, le fonctionnaire française expatrié Jacques LEFORT (en gueule) ayant intercepté mon pourvoi du 4 juin 2010, dûment tamponné par le greffe, pour me le retourner le 23 juin 2010, lendemain de mon incarcération à Nuutania, etc.... hohohohoho rollstahiti@gmail.com
    daniel moine 2015-01-26 21:56:00
    Bonjour , pour votre info ce n'est pas la première fois , en 1996 voire 1997 (à vérifier , Miko Van Fau caméraman et moi même avions réalisé pour RFO Polynésie un reportage de 13 minutes sur le sport au sein de la prison de Nuutania ...voilà pour la rectification après celle de mon confrère Erik Monot qui était passé après nous !!!
    Téva . 2015-01-26 20:15:00
    Je viens de voir l'emission. J'ai pas de travail, j'attends le SEFI pour une formation. On m'a dit en janvier Rien, rien rien. Vaut mieux être à Nutania
    Erick Monod 2015-01-26 16:34:00
    En septembre 1999 , une équipe de RFO a passé une semaine dans l'univers carcéral de Nuutania .C'etait une première pour Tahiti .
    L'autorisation avait été obtenue auprès du Garde des Sceaux par la directrice du Centre et son adjoint Mr Marchand .
    Le magazine de 26' d'Erick Monod avait été monté par Manea Pambrun qui avait eu le talent de choisir une musique qui apportait une note poétique a la violence et la tristesse des images . Le contraste était saisissant .
    Autre première mais là au plan national : la diffusion du magazine s'est déroulé avant le débat sur la politique pénitentiaire en Plolynesie qui a eu lieu en direct sur le glacis dans l'enceinte même de la prisons .c'était la première fois qu'une telle émission avait pu se dérouler dans ces conditions .
    Dernier detail : le président Alexandre Leontieff , incarcéré le jour même ou le tournage avait commencé , a pu suivre l'émission et le débat depuis la fenêtre de sa cellule !!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete