La Nouvelle-Calédonie a du style

mercredi 1 octobre 2014

Le 26e Festival Wow, World of wearable Art, de Wellington, fait encore une fois son show. Il fallait compter cette année sur la présence de Florence Dosdane, première artiste calédonienne parmi les designers internationaux.

Ils sont plus de 160 artistes venus des quatre coins du monde à présenter leurs créations. Pendant trois semaines, la petite capitale de Nouvelle-Zélande bat au rythme d’un spectacle bien particulier : le Wow (World of wearable Art). L’originalité du concept en fait d’ailleurs sa force et sa réputation. Un mélange de mise en scène, de danse, d’acrobatie et de musique ! Voici pour le cadre. Des designers internationaux qui rivalisent d’inventivité dans la conception de leurs costumes ! Voici pour les principaux protagonistes.  
Il en est une ici pour qui l’événement est une première. Il s’agit de Florence Dosdane : « Je suis arrivée ici en tant que première Calédonienne et j’ai découvert une fois sur place que j’étais également la première Française. C’est une grande fierté. » Le sourire aux lèvres et les yeux qui pétillent, la jeune trentenaire reconnaît la chance qu’elle a de côtoyer des designers prestigieux et savoure chaque instant. Une qualification surprise pour celle qui jongle entre son travail d’agent d’accueil dans une direction de la province Sud le jour et la conception de costume pendant son temps libre. Sept catégories constituent le festival dont le Weta Workshop Costume & film section dans laquelle participait Florence Dosdane et dont le grand gagnant effectue un stage de quatre semaines dans les prestigieux studios postproduction Weta de Wellington (récompensés aux Oscar pour la trilogie du Seigneur des anneaux). « C’est sûr que ça ouvre des portes. C’est surtout l’occasion de se faire un carnet d’adresses, de rester en contact avec les designers que l’on rencontre et de s’inspirer, note l’artiste du caillou. C’est clair que des carrières sont en jeu mais pour le moment je profite, je sais qu’il va falloir que je m’améliore. »
 
Pour sa première, Florence Dosdane est venue avec une création bien particulière qui collait au thème de sa section « Les royaumes de l’est ». « C’est une création que j’ai vue dans mes rêves, comme à chaque fois d’ailleurs. Il s’agit d’une robe carpe composée de bambou, de tissu, de papier de soie et de six moteurs afin de faire bouger les nageoires. » Mais du rêve au produit fini, trois mois se seront écoulés. Une période pendant laquelle la jeune artiste confectionne la nuit, les week-ends, avec pour seul objectif l’envie de montrer qu’en Calédonie aussi on tâte de l’aiguille à coudre. Pas de victoire en fin de compte pour Florence Dosdane. Mais qu’importe, la jeune femme espère bien décrocher son billet pour l’année prochaine avec, qui sait, d’autres artistes du Caillou. Une idée qui « me tient à cœur », conclut l’artiste.

Les Nouvelles calédoniennes

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete