La paix des armes

    dimanche 2 novembre 2014

    Huit ans après le putsch de décembre 2006, la France reprend sa coopération militaire avec l’archipel fidjien. Cette annonce est intervenue à l’occasion de la visite, mardi et mercredi dernier, d’une délégation conduite par le général de brigade Luc du Perron de Revel, commandant supérieur des Forces armées de Nouvelle-Calédonie (FANC) depuis août 2013. Le général français a notamment rencontré l’ancien chef des forces armées fidjiennes, le vice-amiral en retraite Franck Bainimarama, qui a dirigé le gouvernement fidjien après son putsch de 2006 jusqu’en septembre 2014, avant d’être légitimement élu par une large victoire (près de 60 % des suffrages) lors des élections du 17 septembre 2014.
    Au menu des entretiens avec le commandant des forces fidjiennes, le général de brigade Mosese Tikoitoga : les moyens de « renouveler les relations bilatérales et militaires entre Fidji et la France, en association avec les territoires français de la région », selon le communiqué de l’ambassade de France à Suva.
     
    Manœuvres. Même si les escales de routine de bâtiments français basés dans la région (principalement en Nouvelle-Calédonie), les échanges de personnel pour des stages d’aguerrissement en Nouvelle-Calédonie ou les contacts officiels avaient cessé après le putsch de 2006, les relations militaires franco-fidjiennes « n’ont jamais vraiment cessé », elles ont « ralenti », estime de son côté l’ambassadeur de France à Suva, Gilles Montagnier. Il y a quelques semaines, les forces fidjiennes étaient invitées à participer en tant qu’observateurs aux manœuvres multinationales « Croix du Sud » qui se déroulent tous les deux ans en Nouvelle-Calédonie. Selon l’ambassadeur Montagnier, la France veut ainsi, par cette reprise de contact, être « le premier pays » à relancer sa coopération militaire avec Fidji dans un contexte de retour à la démocratie (lire ci-contre).
    « Avec le retour de Fidji à une démocratie parlementaire, le renforcement de la coopération, en particulier militaire, est l’étape suivante », a-t-il souligné tout en rappelant les relations anciennes, au plan militaire, entre Fidji et la France, notamment via leur participation commune aux forces onusiennes de maintien de la paix.
     
    LNC

    L’Australie aussi

    Julie Bishop, la ministre australienne des Affaires étrangères, était à Suva vendredi 31 octobre pour annoncer officiellement la levée des sanctions contre Fidji, à Franck Bainimarama. Fidji et l’Australie vont très prochainement échanger des ambassadeurs. Ce retour à la normale a commencé en début d’année, avec la levée des restrictions de visas pour les représentants du régime fidjien.
    Vendredi, la ministre australienne officialisait la reprise de la coopération militaire avec Fidji. L’Australie va en outre inviter Fidji à participer au programme des saisonniers du Pacifique, qui vont travailler quelques mois chez les agriculteurs australiens tous les ans. Les Etats-Unis ont également levé leurs sanctions contre Fidji.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete