Habillage fond de site

La pêche aux trocas, oui, mais sous certaines conditions

mercredi 9 novembre 2016

trocas

“Veillez à bien mesurer vos trocas pendant la pêche pour éviter le gaspillage”, a conseillé Alexandra Grand, ici, à la mairie
de Pueu. (© Anne-Charlotte Bouleau)


 

À quelques jours de l’ouverture de la pêche aux trocas à Taiarapu-Est et Ouest, la direction des ressources marines et minières organise des réunions d’information à destination des pêcheurs. Pour Alexandra Grand, responsable des espèces et des espaces réglementés, c’est l’occasion de rappeler la réglementation et de dispenser quelques conseils. Après Taiarapu-Est, hier, la tournée se poursuit à Taiarapu-Ouest, aujourd’hui, avec quelques variantes.

 

 

Comme annoncé en milieu de semaine dernière, après validation en conseil des ministres, la pêche aux trocas sera autorisée à Taiarapu-Est et Ouest à partir de ce vendredi, pour une durée d’un mois, soit du 11 novembre au 11 décembre, tandis que la vente des précieuses coquilles interviendra entre le 12 et le 31 décembre.

À l’approche du coup d’envoi de la campagne, deux agents de la direction des ressources marines et minières (DRMM) ont animé une série de réunions publiques, hier, à Taiarapu-Est, faisant étape dans chaque section de commune.
En début de matinée, une centaine de pêcheurs étaient réunis à la mairie de Tautira pour assister à la présentation effectuée par Alexandra Grand, responsable des espèces et des espaces réglementés.

“Ne soyez pas en possession de trocas avant le 11 novembre et après le 31 décembre, sinon, vous risquez d’être sanctionnés”, a-t-elle rappelé d’emblée, précisant également que seuls les pêcheurs inscrits auprès du comité de surveillance pourront participer au ramassage.

 

Des règles communes, d’autres plus spécifiques

 

 

Sur les 90 tonnes accordées à Taiarapu-Est, 40 tonnes ont été allouées à Tautira, où près de 500 pêcheurs seraient enregistrés. Ce quota devra être respecté, sous peine de remise à l’eau de l’excédent.
Les pêcheurs devront également se conformer aux limites de leur section de commune, sans pour autant faire de distinction entre les quartiers.
À Taiarapu-Est, la pêche sera autorisée de 6 à 18 heures, du lundi au samedi, uniquement à l’intérieur du lagon.

“Il n’y aura pas de ramassage à l’extérieur, pour favoriser la reproduction, et donc la préservation. La fermeture de la pêche le dimanche répond à une attente religieuse et cela fera au moins une journée de repos”, précise Robert Dufour, 9e adjoint en charge du développement de la pêche à Taiarapu-Est.
En dehors de ces quelques spécificités, les principales règles de pêche sont communes aux deux municipalités, à savoir que les coquillages doivent mesurer entre 8,5 et 11 cm de diamètre.

“Veillez à bien mesurer vos trocas pendant la pêche pour éviter le gaspillage”, a conseillé Alexandra Grand, démonstration à l’appui, à l’aide d’une règle en bois portative.
Trois vérifications seront effectuées entre la pêche et la vente, à commencer par le comité de surveillance et la DRMM, puis l’acheteur. “Donc, ça ne passera pas”, a-t-elle assuré.
Cette année, trois tarifs (au kg) ont été fixés en fonction de l’état de la coquille : 310 F (A), 180 F (B) et 60 F (C).

La représentante de la DRMM a donc incité les pêcheurs à privilégier les plus beaux spécimens.
Quelques conseils, relatifs au nettoyage des coquilles, ont également été dispensés, afin d’en préserver la qualité.
La parole a ensuite été laissée aux pêcheurs. Parmi les questions abordées, certains ont sollicité des contrôles en amont du coup d’envoi de la campagne, pour s’assurer qu’il n’y a pas de fraudeurs.

En conclusion de la réunion, les pêcheurs ont été invités à signer une charte d’engagement.

 

A.-C.B.

 

capture-decran-2016-11-09-a-09-28-28

194
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete