La pirogue traditionnelle Hikianalia rentre à Hawaii

mardi 19 mai 2015

Ainsi s’achève le voyage. Après avoir passé deux semaines dans les jardins de Paofai, la pirogue traditionnelle Hikianalia est repartie, hier matin, à destination de Hawaii. Elle termine ainsi son périple qui a commencé en Nouvelle-Zélande, le 16 avril, avec 16 membres d’équipage. Il faudra environ seize jours au capitaine Kalepa Baybayan et son équipe pour arriver à Hawaii. “Mais 16 jours, cela passe très vite”, informe le navigateur hawaiien. Cependant, vivre sur une pirogue pendant plus de deux semaines peut s’avérer difficile si les conditions météo ne sont pas favorables. “Parfois, il peut ne pas y avoir de vent pendant plusieurs jours”, raconte-il. Dans ce cas-là, la pirogue avance très lentement, ce qui retarde l’arrivée à destination. “Il faut être patient”. De plus, il faut prévoir assez de provisions pour tout l’équipage. Mais cela n’est pas un souci pour le capitaine, qui est habitué à faire de telles traversées depuis de nombreuses années. “Nous avons assez de nourriture. Il est certain que ce n’est pas la meilleure, mais le plus important est d’avoir quelque chose à manger.” 
Il faut en effet s’abstenir des mets frais qui ne peuvent être conservés longtemps et favoriser les aliments en boîte de conserve. Et malgré ces quelques contraintes, le navigateur hawaiien assure que n’importe qui peut l’accompagner, du novice à l’expert. “La seule condition est d’aimer la mer et ce style de vie.”
Partir à l’étranger à bord d’une pirogue, avec des personnes inconnues, peut devenir un cauchemar si l’on n’y est pas préparé. “Vivre en communauté est vraiment difficile”, reconnaît Kalepa Baybayan. “Il faut être discipliné, aimer les gens et aimer vivre de nouvelles expériences. Moi, je suis toujours heureux”, poursuit-il. 
Si le capitaine effectue ces nombreux voyages entre Hawaii et le reste du triangle polynésien, c’est pour le plaisir, mais également pour une cause particulière : “Nous sensibilisons à l’importance de la prise en charge de l’environnement. L’océan est le premier incubateur d’oxygène et c’est le premier régulateur de la température atmosphérique.” 

Nadia Yonker

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete