La Réunion: un surfeur grièvement mordu à un bras par un requin

    lundi 1 juin 2015

    Un surfeur confirmé s’est fait mordre à un bras par un requin à la Réunion, alors qu’il était à l’eau dans une zone interdite aux activités nautiques, ont indiqué lundi les pompiers et la préfecture.
    Ce Réunionnais de 47 ans, ancien compétiteur, surfait à quelques dizaines de mètres du bord au Port (ouest de l’île), sur le spot de la Follette, par temps gris et une eau troublée par les récentes pluies, deux facteurs propices à la présence de squales.
    Il était à l’eau avec une ou deux autres personnes lorsque le squale l’a mordu ainsi que sa planche de surf, au moins à deux reprises. L’attaque s’est déroulée sous les yeux de plusieurs pêcheurs et plongeurs, qui ont aidé la victime à sortir de l’eau et prévenu les secours.
    La victime « souffre d’une morsure sévère à l’avant bras gauche », a précisé la préfecture dans un communiqué. Le surfeur a été pris en charge sur place par les secours avant d’être transporté à l’hôpital à Saint-Denis (le chef-lieu de La Réunion). Son pronostic vital n’est pas engagé.
    Cet accident porte à 17 le nombre d’attaques recensées à la Réunion depuis 2011, dont 7 mortelles. La dernière fatale remonte au 12 avril et avait coûté la vie à un adolescent de 13 ans, membre du pôle espoir de la ligue de surf locale.
    « Maintenant, on ne plus rien faire à La Réunion. C’est fini, on est foutu », se lamentait le père de la victime à son arrivée sur les lieux après l’évacuation sanitaire. « Moi même je suis un ancien surfeur, il n’y avait pas tout ça avant ».
    « Nous étions en train de plonger lorsque des gendarmes nous ont interpellés du rivage en nous ordonnant de quitter l’eau immédiatement », a raconté Dominique, un habitué des lieux. « On le voit souvent venir surfer ici. D’autres viennent aussi. C’est vrai qu’ils ont l’habitude, mais maintenant c’est dangereux, ce n’est plus comme avant, il y des requins partout », a ajouté le plongeur.
     

    Une pêche ciblée de squales

     
    Une heure et demie après l’attaque, des témoins ont vu à plusieurs reprises l’aileron d’un requin qui évoluait à moins de dix mètres du bord.
    Le 7 mai, le préfet de La Réunion avait lancé un appel à la prudence, rappelant l’interdiction de baignade et d’activités nautiques hors du lagon et des zones surveillées. Le spot de la Follette, prisé pour ses déferlantes, est justement hors du lagon et non surveillé.
    « Cet accident survient alors que plusieurs mesures sont engagées pour prévenir le risque requin (…) et permettre une reprise progressive des activités dans des zones d’expérimentation », a fait valoir la préfecture.
    Une pêche ciblée de squales a été avancée à la suite de l’accident, visant les espèces généralement à l’origine des attaques (requin tigre et requin bouledogue).
    De plus, une surveillance des sessions d’entraînement du pôle espoir de la ligue de surf est opérationnelle depuis fin avril sur plusieurs sites de Saint-Paul et des filets sont « déjà en place pour la baignade sur les communes de Saint-Paul et de l’Etang-Salé ». D’autres projets de pose de filets de protection « sont en cours pour sécuriser plusieurs zones (…) sur les communes de Saint‑Paul, Saint-Leu et Saint-Pierre », a précisé la préfecture.

    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete