La rivière de Nuutania sent toujours mauvais

    vendredi 6 novembre 2015

    “Cela fait des années maintenant qu’il y a des odeurs qui sortent de la rivière. C’est insupportable. Je crois qu’elles viennent carrément d’en haut, de la prison. Et c’est surtout quand il pleut que les odeurs remontent. Cela sent comme une poubelle. L’eau aussi change de couleur. Des fois, elle devient toute noire, et parfois aussi, il y a de la mousse à la surface.” 
    Depuis des années maintenant, les habitants du quartier de Nuutania se plaignent de l’odeur de la rivière. 
    Selon eux, cela proviendrait de la station d’épuration de la prison, car “l’odeur devient de plus en plus forte à l’approche du centre pénitentiaire”, racontent les riverains qui affirment également qu’“à une époque, l’odeur était encore plus forte et permanente”. 
    Il y a environ trois ans, voyant ses canards mourir en masses dans la rivière, l’un d’eux prend les choses en main. Il fait signer une pétition à tous les habitants du quartier et alerte les services d’hygiène du Pays. 
    Des défauts sont identifiés au niveau de la station d’épuration et le centre pénitentiaire lance des grands travaux pour la rénover dans son intégralité et la mettre aux normes, pour la somme colossale de 29 millions de francs. 

    Sept millions de maintenance annuelle

    “Les travaux ont été réceptionnés en mars 2013. Ils ont été faits par la société qui assure aujourd’hui la maintenance quotidienne de la station d’épuration. La maintenance représente un coût annuel d’entretien de 60 000 euros (7 millions de francs). Cela représente un investissement lourd pour le fonctionnement du site. Je peux vous assurer qu’il y a beaucoup d’efforts liés au suivi très important du traitement des déchets, des eaux grasses, des eaux usées. On ne prend pas ce sujet à la légère”, explique Yannick Massard, directeur de la prison.
    Aujourd’hui, si les administrés reconnaissent que les odeurs néfastes ne sont plus permanentes, ils affirment cependant qu’elles sont toujours présentes, notamment en fin de journée, la nuit et à chaque fois qu’il pleut. 
    Le directeur de la prison affirme qu’une société intervient sur le site trois fois par semaine pour entretenir la station d’épuration. “Les interventions provoquent aussi des odeurs, parce que, forcément, la société ouvre certaines vannes. Mais qui dit odeurs ne veut pas dire forcément pollution. Il ne faut pas oublier qu’on n’est pas les seuls à vivre à Nuutania”, se défend Yannick Massard. 
    Mais quand il pleut alors ? De ce côté-là, le directeur de la prison n’a pas de réponse. Quant à la société qui s’occupe de la maintenance, elle explique : “Une station d’épuration dégage toujours un peu d’odeur, c’est quand même un endroit fait pour traiter les déchets et le caca. Si en période de pluie, elles se font plus fortes, ça veut dire que ça ne vient pas de la station d’épuration, car celle-ci ne va pas traiter les eaux de pluies, elle ne va traiter que les eaux usées. Il y a peut-être une autre source dans le voisinage qui pollue la rivière de Nuutania.”  

    “Pollution olfactive mais pas des eaux”

    Le centre pénitentiaire prévoit une autre série de travaux pour 2016, “pour maintenir ce bon niveau de filtration des eaux usées et pour lutter contre les odeurs qui sortiraient de la station d’épuration. Je parle de pollution olfactive mais pas de pollution des eaux, car notre station est opérationnelle, et elle est efficace”, assure Yannick Massard. 
    D’après les administrés, le service de l’hygiène passe régulièrement dans le quartier. Lorsqu’on le contacte, celui-ci répond qu’il effectue des contrôles mais qu’il ne souhaite pas s’exprimer à ce sujet. 
    Certains administrés seraient allés signaler les nuisances à la mairie, mais celle-ci répond que ce n’est pas de son ressort, puisqu’il s’agit d’une servitude privée appartenant à la prison.
    La prison étant surpeuplée, on peut se demander si, en réalité, le problème ne vient pas tout simplement de là. Le système est-il adapté à une prison qui accueille 450 détenus, alors qu’elle a été conçue pour moins de 200 prisonniers ? L’ouverture de Papeari nous le dira… 

    E.P.

    alcor-controles 2015-11-10 21:39:00
    Combien de rejets se font directement dans les sols et les rivières ?
    rori puri 2015-11-06 08:44:00
    Le caca sa coute chère.
    proQ 2015-11-06 08:32:00
    L’État pollue donc l’État doit payer.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete