La survie des bus de nuit menacée faute de noctambules

    vendredi 31 octobre 2014

    La pérennité des bus de nuit est remise en cause à cause du faible taux de fréquentation. Pour que le projet soit viable, il aurait fallu environ 150 passagers par bus chaque nuit. Avec 40 passagers en moyenne par bus chaque nuit, le seuil de rentabilité est loin d’être atteint.
    L’ idée présentée en mars 2014 par la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) et les partenaires du projet de bus de nuit, avait permis de proposer un service payant aux fêtards et aux touristes qui souhaitaient regagner leur domicile, ou leurs hôtels, en toute sécurité, malgré l’heure tardive. L’opération, qui voulait également redynamiser le centre-ville de Papeete, avait été inaugurée le 1er août avec les premières rotations des deux bus mis à disposition des noctambules.

     

    Eve Pierre 2014-10-31 20:03:00
    Evidemment...une fois le bus nous a déposé au bord de la route on fait quoi?????? On grimpe à pied dans le noir au sommet de la colline où on habite? On rentre au fond de la servitude à 3 heures du matin avec les chiens, en talons hauts et sous la pluie? C'est bien joli comme projet.....mais qui habite pile au bord de la route à proximité d'un arrêt??
    lebororo 2014-10-31 13:53:00
    Il fallait aussi que les bus ne soit pas gigantesques...
    Car si moins de clients, il faut en réduire la taille.
    Si en 3 mois, on peut faire un bonne analyse, dur dur!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete