La Tahitienne – Objectif : 4 800 vahine contre les cancers

vendredi 27 février 2015

« L’année dernière, on a versé 2,8 millions de francs, environ, à l’association d’Aide aux personnes atteintes de cancer (Apac). Ce sont tous les bénéfices et les dons, en comptant la subvention de la mairie, que l’on reverse. » Et cette année encore, pour la 14e édition de la course pédestre La Tahitienne, dont le budget est de 5 millions de francs, Evelyne Ramond, présidente de l’Association courir en Polynésie (ASCEP), organisatrice de l’événement, pourra compter sur le soutien de la municipalité de Pirae.
Alors que la course aura lieu samedi 7 mars, à 17 heures, sur l’Avenue Ariipaea Pomare, devant la mairie, hier matin, dans la salle du conseil municipal, Abel Temarii, 2e adjoint au tavana de Pirae, en charge de la jeunesse et du sport, a en effet signé une convention faisant mention d’une subvention de 500 000 francs pour soutenir cette course. Surtout, pour soutenir une cause puisque cette manifestation est organisée en faveur de la lutte contre les cancers, gynécologiques notamment. C’est d’ailleurs pour cette raison que la course est réservée aux vahine, même si tous les patients atteints d’un cancer bénéficient de l’aide de l’Apac comme l’a dit hier René Sabatier, trésorier de l’association.
« Nous accompagnons cette association depuis 14 ans et désormais, elle est devenue un événement majeur de la vie de Polynésie compte tenu du fait aussi de l’utilisation de ces fonds à une cause noble, explique Abel Temarii.. Aujourd’hui, cette course est devenue l’un des plus grosses manifestations que nous soutenons à Pirae.»
 
 « Vous marchez, c’est tout simple »
 
 L’année dernière, pas moins de 4 600 vahine ont participé à ce rendez-vous. Il faut dire qu’avec un parcours long de 3 km seulement, aucune obligation de résultat et une participation modeste de 1 000 francs par personne, l’événement attire du monde.
« On est fier que les femmes se mobilisent ce jour-là », explique Evelyne Ramond. « C’est un geste solidaire. La femme polynésienne en général est généreuse, elle sait se mobiliser. Le parcours est long de 3 km pour l’ouvrir à toutes les personnes. Pour celles qui ne savent pas courir, je leur dis : « vous marchez, c’est tout simple ».
Cette année, les organisateurs attendent 200 personnes de plus, soit un total de 4 800 participantes. La Tahitienne est un véritable succès populaire puisque de cette idée a émergé, par exemple, La Marquisienne. Mais c’est aussi un levier intéressant pour amener certaines personnes à pratiquer une activité physique, comme l’explique Abel Temarii : « Nous voulons faire de Pirae la ville du sport. Nous estimons que, par le sport, nous pouvons bien canaliser la population vers des objectifs différents. Nous considérons le sport comme un accompagnateur de la vie quotidienne des gens. »
Et quand ça peut servir à aider d’autres personnes, le sport devient alors champion… de la solidarité.
 
 Karim Mahdjouba
 
Lire aussi l’interview  de René Sabatier, trésorier de l’association d’aide aux personnes atteintes de cancer (APAC) dans La Dépêche de Tahiti ou au feuilletage numérique.
 

Pratique

Les droits d’inscriptions sont de 1 000 F jusqu’au vendredi 6 mars, aux points suivants :
Mairie de Pirae, Magasins Carrefour Punaauia, Faa’a, Arue, Magasins Nike Vaima et Nike Carrefour Faa’a.
Possibilité d’inscription sur place le samedi 7 mars – tarif à 1 500 F.
Pour les entreprises et collectivités, le bulletin d’inscription devra être déposé sur clé USB au magasin Nike du Centre Vaima avant le vendredi soir.
Parcours de 3 km : avenue Ariipaea Pomare fermée à la circulation de 16 h 30 à 18 heures, entre le rond-point de la mairie et le carrefour de l’hippodrome.

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete