La vente de Tahiti Nui Travel (presque) signée

    lundi 2 mai 2016

    Ainsi que l’avait annoncé Fred Grey dans notre édition de samedi dernier, l’homme d’affaires a signé un protocole d’accord avec Franck Falletta pour le rachat de Tahiti Nui Travel. Le montant de la vente reste secret, mais il pourrait atteindre 1,5 fois le chiffre d’affaires annuel de Tahiti Nui Travel, qui est d’environ 12 milliards de francs. Le paiement sera échelonné sur plusieurs années.
    La vente finale est suspendue à la décision de l’Autorité polynésienne de la concurrence.

    Fred Grey l’avait annoncé (voir notre édition de samedi dernier) : samedi dernier, au country club de Le Penina, il a signé, devant notaire, un protocole d’accord avec Franck Falletta pour le rachat de Tahiti Nui Travel, la plus importante agence de voyages réceptive du fenua.

    Les deux hommes sont en pourparlers depuis septembre 2015. Fred Grey a vu dans la petite pluie fine qui s’est mise à tomber un signe de “bénédiction” de cette nouvelle implantation de son groupe à Tahiti. Pour autant, il ne s’agit toujours pas de l’acte de vente final. Tandis que les deux hommes parlementaient, l’Autorité polynésienne de la concurrence s’est mise en place. Elle doit désormais veiller à éviter les concentrations lors d’achats ou de fusions. Une “formalité”, ont assuré les hommes d’affaires et les membres du gouvernement, mais un passage obligé qui retarde de quelques semaines la conclusion définitive de l’affaire.

    Le montant de la vente secret

    Le montant de la vente reste secret, mais il pourrait atteindre 1,5 fois le chiffre d’affaires annuel de Tahiti Nui Travel, qui est d’environ 12 milliards de francs. Une somme très conséquente, même pour Frederick Grey dont l’influente famille siège au conseil d’administration de deux banques samoanes, la National Bank of Samoa et la Bank of Western Samoa. Le paiement sera échelonné sur plusieurs années.

    Dans les jours qui ont précédé, on sentait Franck Falletta impatient de signer. La veille, lors du dernier dîner donné par Fred Grey, celui-ci annonçait la vente, mais restait au conditionnel. De son côté, Franck Falletta ronchonnait : “Il ne faut pas qu’il s’engage trop, ce n’est pas encore fait.” Une certaine mesure de théâtre, donc, mais il aurait été surprenant que l’excursion samoane organisée par Fred Grey pour la jet-set tahitienne se termine sans cette annonce, qui place définitivement le Grey Investment Group dans la cour des grands investisseurs en Polynésie française.

    Un déjeuner restreint a suivi cette signature, réunissant notamment autour de Fred Grey le ministre du Tourisme, Jean-Christophe Bouissou, et le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, ainsi que le P-DG d’Air Tahiti Nui, Michel Monvoisin, et celui de SAT Nui, Éric Malmezac. Et dans un timing parfait, juste alors que sautaient les bouchons de champagne, l’Airbus d’Air Tahiti Nui qui revenait chercher la délégation polynésienne est passé au-dessus du country club, en approche de l’aéroport de Faleolo, rappelant à tous les rêves du gouvernement samoan de mariage entre les compagnies aériennes des deux pays.

    Cette union-là sera sans doute extrêmement compliquée et risquée à mettre en place, notamment parce que les flottes aériennes ne disposent actuellement pas des appareils moyen-courriers pour faire revivre la mythique “route de corail”.
    En revanche, plusieurs hommes d’affaires polynésiens ont dit avoir décelé des opportunités aux Samoa.

    C.P.

    Fred Grey, homme d’affaires : “C’est un bon moment pour investir”

    Vous venez de signer un accord avec Franck Falletta sur Tahiti Nui Travel. Qu’est-ce qui vous séduit tant en Polynésie française ?
    Tahiti a toujours été une bonne destination touristique. Les noms de Tahiti et de Bora Bora sont des marques très fortes. En tant que groupe, nous cherchons à nous développer, non seulement à Tahiti mais aussi à Fidji et aux îles Cook. Tahiti est la première étape. Nous sommes tous des peuples polynésiens, et le timing est bon : l’économie reprend et les touristes reviennent. Après les effets de la crise financière de 2008, c’est un bon moment pour investir.

    Tahiti Nui Travel sera l’instrument qui vous aidera à commercialiser vos hôtels en Polynésie ?
    Il ne s’agit pas seulement de mes hôtels. Quelqu’un a dit que Tahiti Nui Travel est comme un tuyau d’arrosage qui amène de l’eau, et l’eau, c’est la vie. Tahiti Nui Travel, c’est la vie du tourisme tahitien. Ce que nous voulons faire, c’est promouvoir tous les hôtels, pas seulement les nôtres. Mais nous voulons également utiliser TNT pour promouvoir Samoa, sur des marchés où les gens ne connaissent pas Samoa.

    Allez-vous ouvrir un bureau de Tahiti Nui Travel aux Samoa ?
    Nous avons déjà une agence réceptive ici, qui s’appelle Samoa Scenic. Ce que nous pensons faire, c’est que TNT assure la promotion de Samoa sur les marchés du Nord, et que Samoa Scenic fasse aussi la promotion de Tahiti sur les marchés du Sud, la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

    La conclusion du contrat dépend désormais de l’Autorité polynésienne de la concurrence. Êtes-vous confiant ?
    Écoutez, je suis plein d’espoir. J’espère que l’autorité de régulation va approuver cette acquisition. Nous avons investi, nous avons désormais quatre hôtels et, de toute évidence, Tahiti Nui Travel est très importante pour nous. J’espère que l’autorité verra que nos intentions sont bonnes et qu’elle nous soutiendra dans cette entreprise.

    Quel est le délai dans lequel vous devez obtenir cette réponse ?
    Je ne suis pas sûr, je crois que c’est entre quatre et six semaines.

    Franck Falletta, propriétaire du groupe Tahiti Nui Travel : “Un crédit vendeur sur plusieurs années”

    Vous venez de signer un accord avec Frederick Grey concernant Tahiti Nui Travel, mais ce n’est pas encore la vente ?
    Oui, c’est un protocole d’accord qui va être soumis à l’Autorité polynésienne de la concurrence afin d’obtenir l’accord définitif pour la transaction. Cette transaction va se faire avec un crédit vendeur sur plusieurs années. Cela va permettre au groupe Grey de s’installer en Polynésie.

    Vous voulez dire que vous allez vous retirer graduellement ?
    Voilà.

    L’accord concerne-t-il les douze sociétés qui composent Tahiti Nui Travel ?
    Oui, le groupe Tahiti Nui Travel, c’est douze sociétés importantes, présentes aux États-Unis et en Nouvelle-Calédonie, par exemple.

    Quels sont vos plans, une fois que la vente sera conclue ?
    Bonne question. Je n’y ai pas encore réfléchi mais, comme je suis un entrepreneur qui aime toujours aller de l’avant… Je ne sais pas, on va voir.

    Duc 2016-05-02 17:20:00
    Just wait and ses. Bon pour la Polynésie et tout le Pacifique.
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete