L’accès au site des Trois cascades interdit

    lundi 18 janvier 2016

    Suite aux inondations du 12 décembre dernier, La Dépêche de Tahiti avait récemment informé que l’accès du site au public était impossible. Une visite sur place avec le responsable de l’aménagement des sites touristiques au sein du service du tourisme, Bertrand Marcillat, suffit à faire comprendre les raisons de l’interdiction d’accès qui a été officialisée par un décret municipal. Après plusieurs mois de travaux, la réouverture du site, qui était prévue pour fin 2015, est reportée.

    Les pluies qui ont contribué à créer des crues inhabituelles dans plusieurs vallées de la côte est de Tahiti, le 12 décembre dernier, sont à l’origine de la destruction de nombreuses maisons. Mais un site touristique de renom, à Tiarei, celui des cascades de Faarumai, couramment appelé site des Trois cascades, en a aussi subi les conséquences. Les personnes qui connaissent le lieu se souviennent d’un sentier piéton passant à travers une bambouseraie. Passés deux petits ponts en bois, de style japonisant, on cheminait quelques dizaines de mètres à travers une végétation luxuriante composée de fougères et de mape en surplombant un ruisselet avant d’arriver à la première cascade.
    Un cadre idyllique pour admirer une chute d’eau courant sur la roche depuis une centaine de mètres. Le paysage d’aujourd’hui n’a plus rien à voir.
    L’accès au deuxième petit pont, sous lequel d’ailleurs ne passe plus d’eau, est même impossible. Le torrent qui descend des deuxième et troisième cascades est complètement sorti de son lit, défonçant tout sur son passage, emportant une partie de la bambouseraie. Des engins ont dû enrocher son nouveau lit, ce qui rend impossible l’accès aux sites tant que le service de l’équipement n’aura pas construit un véritable ouvrage d’art, “en dur”, sur toute sa largeur.
    L’approche de la première cascade réserve aussi des surprises. On se souvient de la vasque d’eau située au pied de la cascade et de ses embruns rafraîchissants. Une dalle, qui avait un temps accueilli un fare pote’e, permettait d’admirer en toute sécurité les jeux d’eau sur la roche et la vasque située au pied de la cascade. Aujourd’hui, c’est un paysage dévasté qui s’offre à la vue. Des centaines de blocs de pierre mélangés à de la terre occupent tout l’espace situé en bas des falaises rocheuses. Signe de la puissance des flots emportés par la pluie orageuse, une partie des filets de sécurité installés ces derniers mois a même été arrachée… D’un autre côté, le sentier qui mène aux deux autres cascades a été en partie détruit. Pendant quelques heures, le ruisselet qui descend de la deuxième cascade s’est transformé en un torrent dévastateur sur une vingtaine de mètres de large et sur deux mètres de hauteur.
    Comment une telle puissance a-t-elle pu se développer ? “On ne peut pas incriminer des travaux d’aménagement de rivière en amont”, explique Bertrand Marcillat. “Les eaux venaient d’au-dessus des cascades, des zones inaccessibles aux véhicules et même à pied. Il est probable que des barrages naturels se soient formés au fil du temps et on peut penser qu’avec ces fortes pluies ils aient cédé brusquement.”

    De notre correspondant C.J.
     

    La réouverture du site, qui était prévue pour fin 2015, est reportée

    Le site des Trois cascades est un incontournable du tour de l’île de Tahiti. Il a cependant été fermé pendant plus d’un an du fait de la menace de chutes de pierres. Une acquisition foncière de ce terrain privé a été réalisée par le Pays, condition nécessaire pour pouvoir effectuer les travaux de sécurisation des lieux. Ce chantier, d’un montant de 45 millions de francs, a duré six mois. Il était quasiment terminé et ce site touristique devait rouvrir au public à la fin de l’année 2015. L’épisode climatique du 12 décembre dernier reporte malheureusement l’échéance de cette réouverture. “Il y a eu de gros dégâts, mais heureusement, tout n’a pas été cassé”, explique Bertrand Marcillat. “Certains segments, notamment au niveau des filets pare-pierres, peuvent être réparés. En ce qui concerne les parties totalement détruites, cependant, il faut les repenser autrement, du fait de changements de configuration des lieux…”. Des passerelles ont effectivement disparu, les berges ont été modifiées et le sentier a par endroits été détruit. Au niveau du service du tourisme, on étudie donc la manière dont le site va pouvoir être réaménagé. “On va rentrer dans une phase de diagnostic. Il faut lancer les études, évaluer le coût des travaux. En premier lieu, constater s’il n’y a pas encore des barrages naturels qui peuvent à nouveau céder, s’assurer que la sécurité est assurée”. Une réouverture partielle du site au public est envisageable une fois le travail de sécurisation achevé, mais il faudra objectivement attendre plusieurs mois pour la finalisation de son aménagement, en tirant parti d’ailleurs de la modification des lieux.

    Un arrêté municipal précise l’interdiction

    Sur demande du ministère du Tourisme, un arrêté municipal en date du 22 décembre dernier précise que “du fait de la dangerosité du site, de l’inexistence par endroits du chemin piéton ainsi que de la chute de pierres du fait de l’instabilité du talus”, l’accès au site des Trois cascades à Tiarei “est formellement interdit”. Il est à noter que la gendarmerie et la brigade de police municipale sont chargées de l’application de cet arrêté et que les infractions seront sanctionnées, “conformément aux règlements et lois en vigueur”. Les tours opérateurs et les sociétés proposant des excursions en ont été informés par courrier.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete