Habillage fond de site

L’accès au cimetière de Vaitavere va devoir être libéré

mardi 31 janvier 2017

vaitavere cimetière

Acquise en 2005 par la mairie, la terre n’avait fait l’objet d’une contestation qu’à l’issue des travaux l’an dernier. (© archives LDT)

 

Acquise par la mairie de Punaauia en 2005 qui y a mené un lourd chantier afin d’y construire le nouveau cimetière communal, la parcelle de plus de 20 hectares située à Vaitavere était squattée et bloquée depuis le mois d’août 2016 par une personne se revendiquant comme le représentant d’une association familiale. Avec le cimetière de Nuuroa arrivé à saturation et une situation devenue urgente, la commune a fait une requête devant le tribunal de première instance pour demander son expulsion.

Hier, le tribunal a donné raison à la commune. “On ne peut pas impunément squatter et revendiquer la propriété des autres. Il s’est installé pour squatter après que les gros travaux ont été réalisés, c’est quand même bien convenable pour lui de dire que cela n’appartient pas à la commune alors que c’est passé devant un notaire depuis plus de dix ans”, explique maître Olivier Guilloux, l’avocat de la commune.

Le squatteur a trois jours pour libérer les lieux sous peine de payer une astreinte de 100 000 F par jour de retard, jusqu’à la somme plafond de 10 millions de francs.

Si le squatteur a prévu de faire appel, l’ordonnance du tribunal a toutefois été rendue exécutoire par provision. Ce qui signifie que vendredi, le squatteur de cette terre pourra être expulsé par la force publique.

 

 

F.C.

 

 

182
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete