Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

L’Adie recherche des bénévoles sur toute la Polynésie

jeudi 7 septembre 2017

 

Adie

À gauche, Yoko Kato, seule bénévole de l’Adie sur l’île
de Rimatara. À droite,
la directrice régionale, Wendy Mou Kui. Pour rejoindre l’Adie en tant que bénévole, il faudra composer le 40. 53.44.23
ou le 87.71.07.46. (© Photo : John Hiongue/LDT)


Donner du sens à sa vie, développer et partager ses compétences au service d’une cause, travailler aux côtés des professionnels engagés, les motivations pour devenir bénévole sont nombreuses.

Justement parmi la vingtaine de bénévoles œuvrant aujourd’hui pour l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie), figure Yoko Kato, une femme de 42 ans et mère de trois enfants. Depuis 2015, elle officie bénévolement pour l’Adie sur l’île de Rimatara, la seule sur cette île des Australes.

“Je vis à Rimatara depuis 1998, je suis agricultrice. En devenant bénévole, je reçois les clients, je les renseigne sur tout ce qu’il faut savoir sur le financement apporté par l’Adie. Je tiens une permanence à la mairie de Rimatara tous les lundis de 7 h 30 à 11 heures. À ce jour, une bonne cinquantaine d’entrepreneurs à Rimatara ont souscrit un contrat de prêt avec l’Adie”, indique Yoko Kato.

Une antenne de l’Adie est basée à Tubuai. Tous les trois mois, un agent permanent descend à Rimatara afin de faire le point avec Yoko Kato et avec les bénéficiaires d’un prêt.
“J’accompagne les porteurs de projet de tous les clients de Rimatara. Cet  accompagnement est nécessaire pour voir si tout se passe bien comme prévu au niveau du financement et intervenir en cas de problème. Je ne donne pas de formation, je renseigne simplement sur un prêt. Moi-même, j’ai été formée par l’Adie en 2015 pendant une semaine à Papeete “, dit-elle.

Sur son exploitation agricole, elle cultive des pommes de terre, des carottes.  
Elle les vend aux habitants de Rimatara ou les expédie à Papeete. Yoko Kato exerce aussi une fonction de formatrice pour le compte du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française. Elle est actuellement à Tahiti pour lancer une campagne de recrutement de futurs bénévoles pour l’Adie.

“On recherche des bénévoles sur toute la Polynésie. On tient des permanences. Prochainement, il y aura une mission à Nuku Hiva. On cherche un local pour ouvrir une antenne aux Marquises. Sur la vingtaine de bénévoles dont nous disposons, quinze exercent à Tahiti un est à Moorea. Le bénévole doit être une personne à l’écoute du public. La culture d’entreprise, ça s’apprend, ce n’est pas un souci. On cherche des personnes à partir de 18 ans. Les missions sont vastes : depuis la recherche de financement jusqu’à l’accompagnement du projet”, ajoute, pour sa part, Wendy Mou Kui, directrice régionale de l’Adie Polynésie.

L’Adie a prévu de former ses futurs bénévoles en leur proposant un parcours d’intégration au terme duquel ils signeront une charte de bénévolat.
La majorité est composée de femmes. Ces bénévoles contribuent à créer vingt emplois par semaine.

 

De notre correspondant J.H.

11
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Les extractions doivent-elles se poursuivre dans la vallée de la Papeno'o ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete