Habillage fond de site

L’administratif et l’informatique : l’union fait la force

mercredi 12 juin 2019

Bastien Parent présente Mélodie Opus. Arpège est aujourd’hui le premier partenaire des collectivités en France. Photo : Mona Delahais

Bastien Parent présente Mélodie Opus. Arpège est aujourd’hui le premier partenaire des collectivités en France. (Photo : Mona Delahais)

Simplifier les démarches administratives pour les citoyens ? Rendre plus efficace le travail des agents communaux, à travers la simplification des tâches ? Voici ce que propose le logiciel Mélodie Opus, développé par Arpège, en partenariat avec Tahiti Ingénierie.

Hier, un séminaire pour les agents des communes s’est déroulé à l’hôtel InterContinental de Punaauia. Le but était de présenter les dernières nouveautés de ce logiciel dédié à l’état civil.

Initialement développé il y a 30 ans, celui-ci tend à rendre les communes davantage autonomes. Éditeur de logiciels qui accompagne les collectivités dans leur digitalisation , Arpège s’est associé à Tahiti Ingénierie pour la conception de ce logiciel informatique. Mélodie Opus gère l’ensemble des actes d’état civil, comprenant la création, l’édition des documents relatifs aux actes, l’apposition des mentions marginales et les transferts Insee. En clair, celui-ci facilite la gestion des registres à travers leur dématérialisation par exemple, et permet de diminuer les erreurs administratives.

Les communes de la Polynésie s’étaient déjà dotées d’une ancienne version, Mélodie 5. “Notre ancienne interface est comparable à celle des Minitels. Il est donc temps d’évoluer”, explique Bastien Parent, consultant d’Arpège. Une première formation experte a eu lieu la semaine dernière, et d’autres sont à prévoir pour apporter une aide à la transition de l’ancienne version à la nouvelle.

Ainsi, en guise de première approche, les agents ont assisté à une démonstration du logiciel, avec des études de cas.

 

Une version à améliorer

 

“Pour les agents, c’est une nouvelle façon de travailler. Cela ne veut pas dire qu’ils travaillent moins, mais différemment”, affirme Bastien Parent. Des améliorations sont cependant à prévoir. En effet, la nouvelle version de Mélodie Opus n’est pas encore au maximum de son développement. Certains agents présents se sont questionnés concernant l’adaptation de celui-ci au territoire, la Polynésie française présentant des spécificités géographiques. Il est de ce fait nécessaire de prendre en compte les communes associées, au nombre de 98 parmi les 48 communes.

De plus, des interrogations ont émergé concernant le paiement en ligne (de timbres fiscaux par exemple) qui bien souvent nécessite un déplacement en mairie. Arpège explique devoir gérer cela, mais ne veut pas faire de promesses vaines.

Aujourd’hui, quatre collectivités sont équipées de la dernière version du logiciel Mélodie Opus. Reste à attendre son développement optimal.

 

Mona Delahais

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pour cette rentrée scolaire, vous avez fait le plein de cartable :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete